Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blason

  • Lou blasoun di fustié

    Le blason des fustiers
    The coat of arms of the carpenters

    172459138.jpg
    De gueules au griffon d'or brandissant une herminette d'argent emmanchée d'or

    Lien connexes :
    Mise en ligne de l’inventaire de l’Aumône de la Fusterie (Source blason)
    Aumône de la Fusterie d'Avignon (France Archives)
    La fusterie d’Avignon au milieu du XIIIe siècle (Éditions de la Sorbonne)

    Lien permanent 3 commentaires
  • Carriero de Pontmartin vuech an après

    Rue de Pontmartin huit ans après
    Pontmartin street eight years after

    3757049922.jpg
    2020

    2292231132.jpg
    2012

    Lien permanent 8 commentaires
  • Simboulisme arquèmi au palais dóu Roure

    Symbolisme alchimique au palais du Roure
    Alchemical symbolism at the Roure palace

    3905851286.jpg

    Le fronton de la porte cochère du palais du Roure présente le blason des Baroncelli accosté de deux personnages sur un fond de feuilles de vigne ou de mûrier* semblant porter ce qui pourrait être une couronne ou un heaume.
    Il est entouré d'un réseau de branches entrelacées auxquelles ne restent attachées que quelques feuilles dans ses parties inférieures. C'est là l’allégorie de l’ "arbre sec" — hiéroglyphe de l'inertie métallique connu des alchimistes — qui reverdit avec l’aboutissement du travail.
    Les rares feuilles que l'on voit sur le bas des branches indiqueraient un figuier — aux nombreux symboles bibliques dont celui du temple de Jérusalem. Cette renaissance de l'arbre sec pourra être rapprochée de la vitalisation alchimique, dite "animation de l'or". Il faudra remarquer également l'effet miroir entre les parties gauche et droite qui pourrait prêter à analyse symbolique.
    Dans le vestibule du palais, les six culs-de-lampe des croisées d'ogive représentent des plantes qui auraient également une symbolique alchimique.

    * Du temps des papes, se trouvait ici la taverne de l'Amourier ou du Mûrier.
    Jean-Michel Mathonière voit en fait dans ce fond un classique déchiqueté.

    1551426193.jpg
    Chardon

    3857494739.jpg
    Chêne

    275431922.jpg
    Acanthe

    1068351053.jpg
    Vigne
    383300493.jpg
    Figuier
    3177864268.jpg
    Indéterminé
    Lien permanent 16 commentaires
  • L'arco de Louïs

    L'arche de Louis
    The arch of Louis

    3142703839.jpg

    584589855.jpg 1629752423.png
    Sade ancien
    De gueules à l'étoile à huit rais d'or.
    321927298.jpg
    Louis de Sade


    « Le nom de Sade est apparu au XIIe siècle, Louis de Sade, gouverneur d'Avignon en 1177 a entrepris la construction du premier pont de cette ville, le pont Saint-Bénézet. »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_de_Sade

    « Le petit Bénezet commença la construction du pont sur quelques vestiges romains. Et c'est un certain Louis de Sade, préfet ou gouverneur de la ville, qui finança la première arche en 1177 : piles en pierre et tablier en bois. C'est pourquoi, si vous passez à Avignon, allez voir sous la première arche du pont, vous trouverez les armes de la famille de Sade : un blason avec une étoile à 8 rais et la "signature" de Louis de Sade : un L et un S entrelacés. »
    http://ledivinmarquis.fr/2015/05/25/le-pont-davignon-ou-lhistoire-des-sade-en-terre-pontificale
    Lien permanent 28 commentaires