Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│

  • Espàci d'afichage enebi d'aficha

    Espace d'affichage interdit d'afficher
    Display space forbidden to display

    4115897501.jpg

    Lien permanent 3 commentaires
  • Avignoun en 1480

    3876943678.jpg

    Retable des Peruzzi - 1480 - Metropolitan Museum of Art of New-York.

    Lien permanent 3 commentaires
  • Lou retable di Peruzzi

    Le retable des Peruzzi
    The Peruzzi altarpiece

    641783403.jpg

    « Peint en 1480, le Retable des Peruzzi, manifeste la puissance d'une famille italienne implantée en Avignon et son attachement indéfectible à la cité. Metropolitan Museum of Art, achat, legs de Mary Westmore Shively à la mémoire de son mari, Henri L. Shively, M.D. 1954. New-York. »

    Hervé Aliquot in "La chronique d'Avignon" Aubanel 1990.

    À propos des Peruzzi.

    Lien permanent 8 commentaires
  • Li Brave bregand d'Avignoun

    Les Braves brigands d'Avignon
    The Brave brigands of Avignon

    3170228202.jpg
    Eau-forte - 1791.

    De gauche à droite :
    Jacques Pierre Agricol Minvielle (1764-1793)
    Jean-Étienne-Benoît Duprat (1752-1809)
    Sabin Tournal (à genoux)
    (3) Armand-Gaston Camus (1740-1804)
    (2) Charles-François Bouche (1737-1795)
    Mathieu Jouve dit Jourdan coupe-tête (1746-1794)
    (1) Rabault-Saint-Étienne (1743-1793)
    Trois députés de la Constituante : Bouche, Camus et Rabault-Saint-Étienne, entourent Jourdan.
    À terre des membres épars des victimes que ramassent et dévorent d'autres personnages.

    2367540599.jpg
    Eau-forte bistre - 1792.

    « ...il serait difficile d'imaginer un brigandage pareil à celui qui se commit sous les ordres de Jourdan. On donna le nom de brigands aux hommes qui composaient cette horde : ils prirent le parti de s'en glorifier et s'intitulèrent eux-mêmes les braves brigands d'Avignon. (...)
    « ...une partie du peuple d'Avignon, aigri par la misère, assassina, dans la journée du 16 octobre 1791, le secrétaire de la municipalité nommé Lescuyer, agent de la terreur. Cet attentat fut pour Jourdan le signal du plus affreux carnage ; et la nuit ainsi que les jours suivants furent employés à venger la mort de Lescuyer. Le palais apostolique connu sous le nom de la Glacière contenait l'arsenal, les prisons, les salles de justice, et le logement du vice légat. Ce fut là que les braves brigands assommèrent à coups de barres de fer soixante-une personnes parmi les quelles se trouvaient treize Femmes. »
    In "Biographie universelle, ancienne et moderne" - Chez L.G. Michaud - Paris - 1818.

    Voir aussi "Li massacre de la Glaciero".

    Lien permanent 7 commentaires
  • Lina Bill

    476048531.jpg
    3981153000.jpg
    221343282.jpg

    2809507609.jpg

    3040882646.JPG

    Lina Bill sur Wikipedia.

    Lina Bill par Thierry Engels.

    Lina Bill sur Facebook.

    Lien permanent 5 commentaires