Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

apéritif

  • T'as l'bonjour de Crun-Crun

    Une pièce de monnaie pour ce personnage
    Il plongeait pour traverser le Rhône à la nage

    488473079.jpgCrun-crun vu par Ernest Feuillet :

    Il n'est pas beau, c'est vrai ! Crâne en forme de poire,
    Perruque d'esquimau, face de sapajou,
    Allure de guignol : un sculpteur, après boire,
    Le rendrait tout vivant dans le bois d'acajou.

    Mais que lui font, à lui, le chagrin, le déboire ?
    En fier toréador, en humble tourlourou,
    Il va par Avignon. Le plus mince pourboire
    Représente à ses yeux tout l'argent du Pérou.

    Un pernod le déride, un cigare l'enchante ;
    Il mange, il boit, il dort, il cabriole, il chante ;
    Pas de fête où son pif ne brille au premier rang.

    « Ohé ! Louis !... » Chacun, tour à tour, l'apostrophe,
    Mais, secouant la tête, il passe indifférent...
    En vérité, Crun-crun est un grand philosophe !


    http://www.geneprovence.com/crun-crun-heureux-les-simples-desprit/

    Lien permanent 1 commentaire