Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt-un an après porto de la Republico

Cent-un ans après porte de la République
Hundred and one years after Republic gate

3762909251.jpg
1920

1353109371.jpg

Commentaires

  • Le mur de la caserne de Hautpoul.
    Celle-ci s'étendait jusqu'au rempart.

  • Evidemment, en annexant tout la muraille, l'armée n'avait plus que 3 côtés de sa caserne à surveiller ! Mais les militaires du Second empire à l'abri derrière le rempart du XIVème, quelle dérision !

    Michel, il me semble que cette photo aérienne a déjà fait l'objet de commentaires ici. Datée indubitablement de la Libération, la Poste n'est pas encore construite, pas plus que les immeubles neufs bordant l'avenue de Lattre de Tassigny, dus à Fernand Pouillon. Et surtout, la caserne Hautpoul porte encore les stigmates des bombardements du 27 mai, pas encore réparés !

  • Elle en a un beau stigmate !
    Merci du rappel, Alain.
    Il n'y a quand même pas grand monde dehors à l'heure de cette photo... qui a dû être prise en pleine journée.

  • Je dirai vu l'orientation des ombres, que la photo a été prise en plein été, vers 15 h.

    On peut donc penser qu'à ce moment la ville est écrasée de chaleur, et que de plus nous sommes à une époque de plein emploi, sans RTT et autres : donc à cette heure de la journée, ceux qui ont un travail sont... au travail, et le reste de la population (i.e. majoritairement des femmes au foyer) est... dans ses foyers ! .

  • ...et cependant ces gens portent tous des vestes.
    Notamment les femmes, bien couvertes.

  • Je parlais de la photo aérienne, qui est quasi totalement et étrangement déserte...

  • Je dirais plutôt que c'est une installation pour un cireur de chaussures.

Écrire un commentaire

Optionnel