Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Atmousfèro 1900 porto de la Republico

Atmosphère 1900 porte de la Républico
Atmosphere 1900 Republic gate

4223492979.jpg

Photo Franceline Chabrier de Lafongt vers 1890/95.

Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • Plus facile à commenter que le blason.
    Un détail permet de dater de façon certaine: vers 1890.
    La Vauclusienne fait face à la Parisienne. Presque tout le monde se fige pour la photo prise au pied de la statue que Franceline a dans le dos, un peu à sa droite. Soldats, agents de ville, bourgeois et beaucoup de pauvres hères comme ces portefaix (?) en recherche de clients (voir le plus à gauche) ou ces gamins petits cireurs qui se tiennent d'ordinaire au pied des tourelles. A-t-on installé celui du premier plan pour la photo ?

  • Bien vu Michel, c'est exactement cela, on est bien vers 1890 car cette tache blanche est le socle de la statue du Brave Crillon. Et si la statue n'est pas en place on est soit en 1887 (il me semble que c'est la date de l'installation, à vérifier) soit en 1891. Difficile à deviner en tous cas. Quelque chose m'intrigue, à droite, à proximité des hommes en uniforme, derrière le tout petit homme, que fait cet autre homme (?) dont on ne voit pas le corps (?) et dont les jambes semblent dépasser de ...??? Ou est-ce une illusion donnée par une superposition ???

  • La période avignonnaise de Franceline Chabrier de Lafongt va de 1887 à 1905.
    Je ne sais plus où j'ai trouvé l'info qui m'a fait inscrire sous la photo 1890/95 !
    En tout cas, on est bien avant 1898 (absence de rails du tramway).

    Je pensais, en disant que la statue de Crillon semblait ne pas être sur son socle, qu'elle avait déjà été enlevée ! (Crillon était en place depuis le Second Empire.) Ce qui m'embête sur cette photo, c'est qu'au niveau de la place de l'Horloge, il y a une masse grise non identifiable. Et le doute aussi que ce rectangle blanc pourrait correspondre au monument du centenaire...

    Pour l'homme mal visible, je pense qu'il s'agit d'un flou horizontal. L'homme devait se retourner vivement. Mais la forme est curieuse quand même...

  • Oui, le gars porte peut-être quelque chose qui lui masque le corps.
    Je réalise que l'hypothèse du socle (Crillon voire Centenaire car il était d'un blanc éclatant à l'origine dans les deux cas) a du plomb dans l'aile si l'emplacement réel était dans l'exact alignement de l'axe de la rue. Ici il y a un léger déport à gauche. La masse sombre intrigue aussi...

Écrire un commentaire

Optionnel