Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

frans masereel

  • Frans Masereel

    2689819916.jpg

    2389715577.jpg
    2030329640.jpg

    2445047792.jpg

    548285759.jpg

    1603036846.jpg
    Né le 31 juillet 1889 à Blankenberge en Belgique et décédé à-n-Avignon le 3 janvier 1972, Frans Masereel habita rue Thiers et rue Guillaume-Puy. Repères
    1940 En début d'année paraissent des gravures sur bois sous le titre "Sous les signes du zodiaque".
    Le 13 juin, Masereel, sa femme, la femme de Richard Bloch, sa fille et la fille de Thea Sternheim, fuient les troupes allemandes, à pied, pour se réfugier dans le sud de la France.
    Masereel s'établit finalement à-n-Avignon.
    1941 Atelier dans le Palais des papes.
    Chez Herbert Lang à Berne, paraissent 25 dessins sous le titre de "Danse macabre".
    Exposition dans la bibliothèque nationale de Bogotá en Colombie.
    1969-1970 Masereel épouse Laure Malclès le 14 janvier 1969.
    Il vit la plupart du temps à Avignon, sans abandonner l'appartement-atelier de Nice.
    Titre honorifique de docteur de la Humbolt-Universität à Berlin en RDA.
    Peu de temps après, il est nommé Citoyen d'honneur de sa ville de naissance Blankenberge.
    Nombreuses expositions à l'occasion de son 80ème anniversaire.
    Le Parti social-démocrate d'Allemagne envoie ses félicitations y exprimant "une grande admiration" à l'égard de son œuvre, signées Willy Brandt, Helmut Schmidt et Herbert Wehneret.

    Merci à Patricia Jalade-Ricci pour ces documents
    (source : le galeriste avignonnais Frank Ricci).
    Frans Masereel sur masereel.org
    Frans Masereel sur Wikipedia.

    Lien permanent 8 commentaires