Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dès an après plaço Sant-Lazàri

Dix ans après place St-Lazare
Ten years after St-Lazare square

817870175.jpg 2806702668.jpg

1001775029.jpg

Lien permanent 16 commentaires

Commentaires

  • les platanes manquent (les pleure)
    et je ne connaissais pas ce buste (amené pour l'aménagement futur ? si j'en crois l'inscription)

  • Il n'y a pas encore dix ans que le Café Saint-Lazare a disparu.

    Dans ce billet :
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2011/10/15/sara-destrui.html

    le mardi 18 octobre 2011 à 18:41 (sous son pseudo "la voisine") Nathalie écrivait :
    "Ça y est, il a été fichu par terre.
    J'y suis passée lundi et les bulldozers étaient là.
    Maintenant il ne reste même plus les gravats.
    RIP"

    Quand elle dit "J'y suis passée lundi" j'ai tendance à penser qu'elle parle du lundi de la semaine précédente (sinon elle aurait écrit "j'y suis passée hier").

    Donc, le meurtre a eu lieu le 10 octobre 2011

    .

  • Bel hommage à une population qui a su s'intégrer,à la deuxième génération sauf consonance de leur nom, impossible de faire la différence entre eux et les "français de souche".
    Bel exemple à suivre..........

  • On connaît des appellations insultantes qui prouvent que les intégrations sont toujours douloureuses, de quelques nationalités qu'elles soient...

  • Ce rond-point cette place a perdu tout son charme....Lieu de rencontre jeux de boules tout est fini maintenant....c'est triste

  • Sans vouloir polémiquer, je voulais simplement dire que la France a toujours été une terre d'accueil:
    italiens, portugais,espagnols , polonais , arméniens..... sont venus chez nous pour y travailler et sans renier leur culture se sont parfaitement intégrés à la population locale.
    malgré quelques sobriquets pas bien méchants.
    Ma grand mère appelait les italiens les "babis".
    Malheureusement certains réfugiés chassés par le régime nazi ont été livrés à l'occupant par un gouvernement de collabo.
    (PS. je ne reçois plus les commentaires)

  • Si tu ne reçois plus les commentaires, Guima, c'est que la case "S'abonner au fil de discussion" est décochée, ou bien que l'adresse mail renseignée est erronée.

  • Quand on arrivait en ville coté st Lazare le terrain de boules et ses joueurs donnait un petit coté "village" a la ville
    maintenant on passe devant cet espace sans vie sans tourner la tete ...

  • La "Gare Saint-Lazare" d'Avignon ne semble pas prête à voir le jour.
    Je doute même de sa conception !

    Quid du Bar Tabac St Lazare ?
    Les habitués du Café défunt auraient pu s'y retrouver,
    il y a même assez d'espace ombragé pour jouer aux boules à côté de ce bar tabac :
    https://goo.gl/maps/nNFrDU8UtfqovEWa9

    Au fait sait-on qui tenait le Café Saint-Lazare ?...
    et que sont devenues ces personnes après la démolition ?

    .

  • Bonjour, il me semble me souvenir que l'un des derniers tenants était Roger, sympathique habitant de Morières, qui l'avait pris à sa retraite d'ancien coupeur dans la fourrure au magasin le pôle Nord du cours Jean Jaurès. il est malheureusement décédé et pour reprendre la suite, il y avait des travaux conséquents de rénovation, que personne n'a souhaité engager.

  • Également, pour l'avoir vécu dans un autre quartier, le bruit des joueurs de pétanque, tard le soir à la fraîche, agaçait les riverains avec les fenêtres ouvertes..

  • Eh oui, Martine, les gens qui parlent fort le soir dehors empêchent de dormir ceux qui ont chambre sur rue !

Écrire un commentaire

Optionnel