Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Atmousfèro 1900 : lou viro-viro

Atmosphère 1900 : le vire-vire
Atmosphere 1900 : the turnstile

4262349841.jpg

Photo Charles Bartesago

Lien permanent 12 commentaires

Commentaires

  • C'est une sorte de tourniquet dont la double nasse tourne en permanence et dont l'inclinaison fait glisser dans le bateau les poissons attrapés.
    Pendant ce temps, tu fais la sieste...

  • Que d'émotion à cette photo car elle est attachée pour moi à des souvenirs d'enfance. Le dernier vire-vire a disparu dans les années 60-65 ? Pour moi vire-vire = aloses. Prises dans les poches grillagées elles retombaient, avec l'éclat vif de leur ventre brillant au soleil dans le grand seau placé à l'ombre de la toile que l'on voit à l'avant du bateau. Le pêcheur n'avait qu'à attendre. On mangeait l'alose une fois l'an, lors des migrations de ce peissoun. Mazet nous rappelle aussi la prise par le vire-vire en 1930 d'un esturgeon de 2,60m pesant plus de 135 kg. L'alose (quand nous en trouvons) c'est toujours en famille ou avec les amis un grand moment de convivialité et de partage, loin des lieux communs de l'approximative cuisine provençale servie dans bien des restaurants. Ma femme la fait cuire invariablement et classiquement avec de l'oseille et un bon verre d'eau de vie pour faire fondre les "épines". Le mot "arête", trop français est inconnu chez elle...
    Pour revenir à la photo: le Rhône y est encore un fleuve, fort, dru, fier, libre. J'envie souvent la Loire de Jeandler. La Loire, notre dernier fleuve sauvage.

  • Un bateau de pêche intelligent ce vire-vire. C'est bien méridional, ça, faire la sieste pendant que le poisson se pêche tout seul !

  • Bonjour, superbe photo.
    MB les deux petites tours jumelles à l'entrée de la cité, elles ont l'air de ne pas y être non ? de quand date cette photo ? en 1923 vue sur une carte postale dans mon blog elles n'étaient pas en place encore.

  • Les deux tourelles de la porte des Champeaux ont été restituées en 1933.
    La photo est donc antérieure à cette date. Début XXe.

  • les vire-vires ont dû complétement disparaitre juste vers 1970, je me rappelle très bien de deux ou trois d'un coté et de l'autre du Rhône alors que je suis né en 64...

  • Bonjour Michel,

    vous êtes un puits de savoir sur notre belle ville,je me régale avec les photos,les légendes,les commentaires.j'apprends pleins de choses avec vous.

    merci

    Martine SIMON

  • Bonjour Michel,
    Je n'ai pas toujours la tête à tout lire, souffrant de migraines au quotidien, mais, je trouve formidable ce blog, j ai même pris des photos de vos écrits tellement j'admire la façon dont vous maniez les mots, avec humour et une aisance déconcertante...
    Je confirme ce que vous a dit une autre Martine, et songez que ceci n'est pas de la flagornerie, je le pense vraiment.
    Bonne journée.
    Martine

Écrire un commentaire

Optionnel