Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Setant'an après balouard dóu Rose

Soixante-dix ans après boulevard du Rhône
Seventy years after Rhône boulevard
Siebzig Jahre nach Boulevard du Rhône

924942286.jpg 2838967688.jpg

Commentaires

  • arbres défunts (et je les pleure) - et puis qu'y avait il devant la tour carrée ?

  • Au sol devant nous le terrain de boules.
    Derrière nous le bar Le Tout Va Bien.

  • Tour Anglade ? Beau spectacle pour les voyageurs qui empruntaient le pont "ici on ne rigole pas "

  • Elle est carrée, Michel. Cela ne peut pas être la tour de Langlade.

  • MB², la tour Anglade (ou Langlade) est un peu plus loin en amont, elle est circulaire et a perdu ses créneaux depuis le XVIIIème siècle.

    Voir ici même ce panorama en haute définition, mais il y a également quantité d'autres vues où on l'aperçoit :
    http://avignon.hautetfort.com/media/02/02/2960599855.jpg

    Et une fois de plus, je suis "bluffé" par l'habileté de Michel qui des décennies plus tard, retrouve les points de vue au millimètre près...

  • Trois vues d’avion (pas tout à fait des clichés IGN…) qui montrent la zone triangulaire comprise entre les deux ponts, à deux dates différentes mais qui sont évidemment dans le courant des années 1950 (vu l’état des destructions dans la Balance, elles ne peuvent être plus anciennes, et comme la chapelle du Lycée Aubanel rasée en 1958/1959 y figure intacte pendant que les travaux du pont Daladier ne sont pas commencés, elles ne peuvent pas non plus être plus récentes) :

    https://imagizer.imageshack.com/img923/8274/y9F9tC.jpg
    https://imagizer.imageshack.com/img923/6001/zpbgrw.jpg
    https://imagizer.imageshack.com/img924/7906/KfP0VC.jpg

    On voit assez clairement que cette zone était au départ totalement isolée et protégée de tout accès – sans doute l’effet des barrières un peu rustiques que montre le cliché « avant » du jour. Puis plus tard, on y trace une paire de voies, l’une sur berge, l’autre longeant les platanes, et qui préfigurent la circulation actuelle.

    Le mot « circulation » étant au demeurant un abus de langage, eu égard à l’immobilité remarquable des véhicules qui viennent s’agglutiner dans cette zone à toutes les heures de la journée…

  • images très impressionnantes !
    les arbres qui cachent non pas la forêt, mais les remparts, par leur densité contrastent avec le vide du terrain jouxtant le Rhône dont les eaux sont bien basses

  • peut-être pas si basses que ça, les eaux
    mais le banc de sable formant ilot est surprenant

  • Oui, difficile de juger du niveau exact de l'eau... les berges ont tellement changé depuis 70 ans !

    Mais ce qui est sûr est que la plupart des clichés IGN des années 1940 à 1960 montrent cet ilot, qui ne cesse de grandir au fil du temps, jusqu'à se trouver relié à la berge côté Avignon ... jusqu'au moment où tout disparait, la CNR lui a probablement réglé son compte à la fin des années 1960.

Écrire un commentaire

Optionnel