Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pub

1654615384.jpg

Commentaires

  • pour fair suite au précédent ... (mais ce tenues étaient-elles en vente ?)

  • "mais ces tenues étaient-elles en vente ?"

    Ne pas oublier qu'il y a 100 ans et plus, on ne rigolait pas avec le port illégal de l'uniforme !

  • Il est possible que cette carte fasse partie d'une série avec différents uniformes.

  • "TURCO"
    Définition du CNRTL :

    TURCO, subst. masc.

    Vieilli. Sobriquet donné aux tirailleurs algériens. Bataillon, régiment de turcos. Vous devriez venir voir l'entrée des troupes et particulièrement celle des turcos qui sont d'étranges hommes couleur d'acajou avec des yeux de gazelle. Ce sont d'ailleurs de francs coquins, qui malgré le Coran se soûlent tous les jours (Mérimée, Lettres ctessede Montijo, t. 2, 1859, p. 144).

    https://www.cnrtl.fr/lexicographie/turcos

  • Merci Tilia, voilà donc des Turcos qui ne sont pas très turcs...

    Et le lien nous rappelle qu'il y avait déjà une guerre en Crimée en 1854, la vie est un éternel recommencement !

  • Selon le second lien d'Alain, Nicolas "Thiéry Aîné" est mort en 1882.
    En 1915 (date donnée pour cette carte d'après la signature du dessin — peu lisible sur la reproduction), la maison devait donc appartenir à Eugène Thiéry.
    Ce lien dit aussi, que le père d'Eugène, Nicolas, était déjà associé avec Paul Sigrand.

  • Oui. A noter que la dénomination "Thiery et compagnie" doit probablement dénoter la forme juridique de l'entreprise, à savoir une société en commandite par actions, qui, très probablement, contrôlait la SARL locale (et celles constituées dans les autres établissements, dont les liens précités ne donnent pas le nombre exact en 1915 et 1935).

Écrire un commentaire

Optionnel