Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt-vint ans après 17 carriero Rouge

Cent-vingt ans après 17 rue Rouge
Hundred-and-twenty years after Rouge street 17
Einhundertzwanzig Jahre nach Rouge Straße 17

676269643.jpg 2173674521.jpg

Commentaires

  • Ah oui oulala j'etais très fatigué...je n'avais regardé que les tags.

  • Il pleut, très fort il flotte,
    allez chez Riberotte
    il ne vend pas de bottes
    mais de beaux parapluies

  • Je n'avais même pas envisagé le chercher dans le Fanot.
    Plus de 30 ans d'activité dans le parapluie au même endroit !
    Et peut-être même quarante.

  • HDC vend de la Food, mais Riberotte ne vendait pas des Umbrella... (ce qui est d'ailleurs illogique car l'Angleterre est plus réputée pour son climat humide que pour sa cuisine...)

  • N'est ce pas là ou il y avait "Jean Sport" fournisseur de nos tenues de sports du lycée Mistral?

  • Comme l'écrit Alain Dubouchet, il était sur deux bâtiments à l'instar du magasin actuel, aux numéros 13 et 15.
    Par la suite, ils s'installèrent au début de la rue des Fourbisseurs, côté impair, dans un magasin dont le niveau du sol était plus bas que celui de la rue.

  • Merci Alain D pour cette vue de l'angle raboté en partie inférieure...

    Cerise sur le gâteau, voici le plan d'alignement originel du carrefour des actuelles rues Rouge, Bonneterie et Vieux Sextier, tel qu'il est projeté par Jean-Pierre Franque, vers 1770 :

    https://imagizer.imageshack.com/img922/9850/4iXQ8Q.jpg

    Où l'on voit que le gros des travaux a porté sur l'immeuble de l'orfèvre Clerc, qui encore de nos jours est bien aligné comme sur le plan - les façades ont d'ailleurs conservé le style de cette fin XVIIIème. Notez aussi que toutes les rues ont changé de nom...

  • G : rue de St-Genet = rue Bonneterie
    H : rue des Orfèvres = rue Rouge
    I : rue allant aux Boucheries = rue du Vieux-Sextier
    K : rue allant à Notre Dame La Principale = rue Rouge (suite)
    Remarquer que le J n'a pas été utilisé.

  • Merci Alain :-) Breton pour cette coupe que j'ignorais.
    Si d'aventure quelqu'un avait conservé des infos sur l'alignement (Non réalisé) prévu sur la rue des Fourbisseurs (Du carrefour Vieux Sextier à la Place Carnot) dont les travaux et dessins avaient été exposés il y a une bonne dizaine d'année aux Halles. j'avais omis de les prendre en photo à l'époque ... Sinon, j'irai faire un tour aux archives

  • Toujours dans la rue Rouge, je profite de l'occasion pour signaler ma découverte aujourd'hui en examinant, sur le site des archives municipales, les clichés de l'inventaire des façades de l'intra-muros réalisé par A. Melissinos et S. Lippenholtz en 1982 :
    https://archives.avignon.fr/4DCGI/Web_DFPict/034/113Fi4139/ILUMP820

    https://archives.avignon.fr/4DCGI/Web_GT_Call_Selection/13464_34/ILUMP2643

    Au même endroit, photo Gmaps2017, on distingue bien le relief en bordure d'une niche (hélas vide !) :
    https://goo.gl/maps/JxsF82ddxLgRwovJA
    .

  • Cet immeuble est en train d'être totalement restauré.

  • J'ai souvenir d'une belle étude de Jean-Pierre Locci sur cet immeuble, mais je n'arrive pas à remettre la main dessus !

  • Bon j'ai remis la main dessus. Article de Michel Hayez et Jean-Pierre Locci publié par la Société des amis du Palais des Papes et du Vieil Avignon en 1979.

    Cette maison bourgeoise a été reconstruite par Jean Thomas, dit "de Place", marchand chapelier, en 1648. Les plans avaient été faits par Reynaud Babeau, sculpteur connu pour maints travaux dans la ville - certains avec La Valfenière - , et qui fut aussi l'entrepreneur du chantier en association avec un maçon.

    Bref, dans 25 ans, l'hôtel Thomas de Place aura 4 siècles !

  • Michel, à défaut d'apparition de la vierge rue Rouge, celle de la niche, dont j'ai donné les liens plus haut, est-elle programmée ?

    Autre chose, après chapeaux et parapluies rue Rouge, je te propose l'activité plus que centenaire du magasin de chaussures 1 rue Viala.
    Magasin actuel :
    https://goo.gl/maps/HFWD3wxQmoyEFf8cA
    et ambiance 1900 :
    https://archives.avignon.fr/4DCGI/Web_VoirLaNotice/34_01/146Fi257/chaussures/ILUMP24218

  • Oui, Tilia, je suis un peu bousculé ces jours-ci et reviens sur ton commentaire.
    (Le second lien ne marche pas d'ailleurs.)

    Cette niche est bel est bien dans ma page dédiée, mais elle est au 2 rue Bonneterie :
    http://perso.numericable.fr/michbenoit/NICHES/Images/2%20rue%20Bonneterie_.jpg
    Et les poutres de cette maison sont ici :
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2010/01/26/li-fusto-escultado-8.html

    Je prends la gravure Cazot.

  • Merci pour l'explication, je n'y avais pas pensé !

  • Tout le problème des immeubles d'angle...

    Petite précision, le prix-fait de 1648 mentionne bien la niche, et prévoit d'y placer une statue qui sera celle de la Vierge.

Écrire un commentaire

Optionnel