Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lou tèms di crousado

Le temps des croisades
Time of the crusades
Die Zeit der Kreuzzüge

218089711.jpg 2748700517.jpg 716919394.jpg

Blasons peints dans le tinel de la livrée Gaillard de la Mothe, rue du Collège-de-la-Croix.
Ils évoqueraient la fameuse réunion de têtes couronnées du 3 mars 1336, qui devait lancer une nouvelle croisade qui finalement n'eut jamais lieu.

3971132916.jpg 3140708384.jpg 940790432.jpg

Alphonse IV le Brave
(1291-1357)
roi du Portugal de 1325 à 1357

D'argent, à cinq écussons d'azur, chacun supportant cinq besants d'argent mis en sauteur, sur chacun d'iceux un point de sable ; à une bordure de gueules chargée de douze châteaux d'or.

Annibal de Ceccano
(1282-1350)
cardinal

Moitié du blason de la famille Ceccano et moitié du blason du cardinal Jacques Stefaneschi, oncle et protecteur d'Annibal Ceccano.

Parti, au premier de gueules à l'aigle d'argent mouvant du parti, au second fascé de gueules et d'argent de 6 pièces, chargé de 7 croissants de gueules 3, 2 et 1.

Pierre IV le Cérémonieux
(1319-1387)
roi d'Aragon de 1336 à 1387

D'or à quatre pals de gueules.

Jourdain de Sévérac
Jordanus Catalani
(ca1280-1336)

prêtre dominicain, missionnaire et explorateur, évêque de Quilon

D'argent à quatre pals de gueules.

 

Commentaires

  • La description des armes d'Annibal de Ceccano due à Georges de Loye que j'ai mentionnée hier, figure dans un article "L'héraldique du prieuré des Célestins d'Avignon ". Elle repose sur le volumineux manuscrit du père Malet, historiographe du couvent au XVIIème siècle.

    Malet précise bien que l'aigle est "mouvant du parti", autrement dit qu'il sort la tête de l'axe de symétrie du blason... et Malet dessine les armes avec une bande d'argent tout en haut, ce qui est en opposition avec la lecture "fascé de gueules et d'argent de 6 pièces", qui impose que la pièce la plus haute soit de gueules... (sinon ce serait "fascé d'argent et de gueules). De même, il rend totalement visibles les 3, 2 et 1 croissants... alors que l'esprit du mi-parti est de couper le blason exactement en deux, ce qui équivaut à présenter un demi-croissant là où ils sont en nombre impair...

    Donc en résumé le côté dextre de ton dessin est légèrement inexact, l'aigle devrait montrer sa tête entière, mais par contre le côté senestre est rigoureusement conforme - contrairement à celui de la notice Annibal de Ceccano sur Whiskypédia.

  • Je n'avais jamais ni vu ni lu que la tête d'un aigle "mouvant du parti" était entièrement visible...
    Par contre, j'aurais dû mentionner l'expression ; ce que je vais corriger.
    Merci Alain.

  • On dit aussi "issant", qui est plus restrictif car ce terme est réservé à la moitié supérieure d'une figure. Dans les deux cas, ladite figure semble sortir de la partition (ou du bord de l'écu), et on ne la voit ni entière, ni strictement coupée selon sa symétrie verticale.

    Soit dit en passant, malgré la qualité assez médiocre du cliché d'ensemble, il me semble bien qu'ici la tête de l'aigle est entière, ce qui correspond à la définition.... et c'est bien comme cela que la dessine Malet.

  • Diminuer l'aigle ou lui tordre le cou ?
    Les deux solutions me déplaisent et nuisent à l'esthétique.
    J'en prends mon... parti.

  • Je vais essayer de te faire passer le dessin reproduit par de Loye ...

  • Aurons nous un peu plus tard une photo de l'endroit où se trouve cette fresque dans le tinel ?...

    Le motif de la frise en noir et blanc (sous la fresque des blasons) rappelle ceux des vestiges gallo-romains dont il est question dans cette page :
    https://avignonlaculturelle.hubside.fr/breves
    Voir l'image ci-dessous :
    https://media-s.hubside.com/004c2766-f5a8-4a24-9f41-e422e3a9ea46%2Fmedia%2Fa%2Fb%2Fc%2Fabc01801-5390-4765-a784-406aabb2f522
    accompagnée du texte suivant :
    "Les fouilles archéologiques réalisées rue Grivolas ont permis la découverte des vestiges d’une riche habitation dont les murs étaient recouverts d’enduits peints. "

  • Les fresques en question datent du XIVe siècle. On trouve quelques photos de ce tinel sur le net, mais on n'y voit aucun blason hélas.

  • Michel, d'où vient la photo sur laquelle on voit les trois blasons alignés au-dessus de ce qui ressemble à un motif gallo-romain ?
    Ce n'est pas toi qui l'a prise ?...

    Les fresque sont du XIVe, mais les murs ?
    Curieusement, une assez large bande d'enduit blanc sépare les blasons (peints en rouge et ocre) de la frise en noir et blanc... qui pourrait être antérieure au XIVe...

  • Découvert à l'instant l'article du Dauphiné datant du mois d'avril dernier : le tinel se trouve à l'étage de la Livrée de Viviers. Du coup, mon hypothèse s'écroule dans les oubliettes :D

  • Oui Tilia, ce sont les photos dont je parlais.
    Pour l'instant, elles ne nous apprennent pas grand-chose.
    On y voit Michel Silvestre, l'architecte des monuments historiques d'Avignon.
    Si Blandine nous lit, elle pourra peut-être nous en apprendre un peu plus.

  • La photo des trois blason que j'ai exploitée ici me vient de Michel Bourgue qui a peut-être visité les lieux il y a quelques années. Mais depuis qu'il est à la retraite, je ne le vois plus beaucoup...

  • Si jamais, une visite des lieux sera prévu un jour..., qui sait ?, ça m'intéresse grandement !

  • Venant d'apprendre que sur les murs de la livrée Gaillard de la Mothe les blasons se présentent alternés de royaume et de cardinal et que ce blason était attribué au royaume d'Aragon, mon hypothèse Jourdain de Sévérac est devenue très faible !
    J'ai donc corrigé la publication.

  • Liste des blasons découverts dans la livrée Gaillard de la Mothe dite de Viviers :
    1 - Alphonse IV le Brave roi du Portugal
    2 - Annibal Ceccano cardinal
    3 - Pierre IV le Cérémonieux roi d'Aragon
    4 - Jean Raymond de Comminges cardinal
    5 - Alphonse XI le Juste roi de Castille
    6 - Gaucelme de Jean cardinal
    7 - Jacques III roi de Majorque
    8 - Bertrand du Pouget cardinal
    9 - Jeanne II reine de Navarre
    10 - Pierre des Prés cardinal
    11 - Philippe VI roi de France
    12 - Jacques Fournier pape Benoit XII
    13 - Robert d'Anjou roi de Naples et de Sicile
    14 - Napoléon Orsini cardinal
    15 - Édouard III roi d'Angleterre
    16 - Jacopo Stefaneschi cardinal
    17 - Jean de Luxembourg roi de Bohème
    18 - Raymond Guilhem de Farges cardinal
    19 - Indéterminé
    20 - Gaillard de la Mothe cardinal
    21 - Magnus IV roi de Suède
    22 - Bertrand de Montfavet cardinal
    23 - Indéterminé
    24 - Robert d'Anjou roi de Jérusalem
    25 - Catherine II de Valois-Courtenay impératrice de Constantinople
    26 - Élie de Talleyrand-Périgord cardinal

Écrire un commentaire

Optionnel