Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Valladier

617829449.jpg 1972885249.jpg

Commentaires

  • a changé de commerce et a laissé une partie de sa surface en route

  • Sa surface de coiffage, peut-être... !

  • Valladier coiffe chic et (environ quatre-vingts ans plus tard) Tchip coiffe "à petits prix".

  • On coiffe toujours au même endroit !
    Je n'avais même pas remarqué.
    Heureusement que tu es là... Tilia.

  • Oui.... à part que, dans les années 30, celui qui coiffe vends des chapeaux, alors qu'en 2020, il coupe les cheveux en quatre... Moi aussi, d'ailleurs....

  • Si l'association perdurait, le salon de coiffure serait spécialiste du cheveux gras... ^^

  • Tant que vous ne travaillez pas du chapeau !
    ;-)

  • Sûr que par rapport à un Big Mac dégoulinant, il n'y a pas photo....

  • "Aux opposants,... Hudson Valley Foie Gras répond que .... le gésier du canard a naturellement une fonction de stockage et n'a pas la sensibilité de celui d'un homme".

    Grâce à nos amis d'outre-atlantique, la recherche médicale vient de faire un grand pas en avant, l'homme possède un gésier....

  • Et la belle marquise (*) qui pointe son nez à droite de la photo ancienne (fin 1920' ?) ne ferait-elle pas le tour complet du pâté de maison pour déboucher face aux halles ? http://avignon.hautetfort.com/archive/2011/05/01/cent-an-apres-carriero-dou-viei-sestie-3.html#article-comments

    (*) "Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour". Ou bien : "D’amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux". Ou bien : "Vos yeux beaux d’amour me font, belle Marquise, mourir". Ou bien : "Mourir vos beaux yeux, belle Marquise, d’amour me font". Ou bien : "Me font vos yeux beaux mourir, belle Marquise, d’amour."

  • Bien vu Frédéric, le décor à festons est identique et donc la marquise semble bien régner aux 3 faces de l'immeuble.... du moins à cette époque....

    Quant aux beaux yeux, hélas hélas, nulle trace !

Écrire un commentaire

Optionnel