Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 carriero Sant-Marc

10 rue St-Marc
St. Marc street, 10

1409346018.jpg
Source Archives municipales d'Avignon 135Fi14.

Ce vénérable bâtiment du XVe siècle est l'ancienne maison des Perrussis, puis hôtel particulier des Castellane marquis d'Ampus. C'est ici qu'habita et fut assassinée Diane de Joannis. Ce meurtre de la Marquise de Ganges fut l'une des plus célèbres affaires criminelles du XVIIe siècle.
L'Hôtel fut acheté en 1798 par Antoine Aubanel. Là naquit son petit-fils Théodore Aubanel. La rue changea de nom après la mort de ce dernier (1886) pour devenir rue Théodore-Aubanel et l'hôtel fut détruit pour faire place aux Nouvelles Galeries, probablement en 1899 :
Cent-dix ans après 25 rue de la République

2797689586.jpg

Voir aussi : Chez Aubanel au XVIIIe siècle

Commentaires

  • Après Aubanel "Seul imprimeur de sa Sainteté" voici Aubanel Frères "Imprimeurs de sa Sainteté".
    La gravure est plus soignée que la précédente et les gargouilles sont remarquables.

  • Michel, le n°10 de la rue Théodore-Aubanel portant une plaque indiquant le lieu de la maison natale et librairie Aubanel :
    https://goo.gl/maps/6k6jo9wM8f1P73GT8
    ne correspond pas au bâtiment des Nouvelles Galeries dont on voit l'arrière sur ta photo.

    le n°10 de la rue Théodore-Aubanel (dont l'entrée principale est au 23 rue de la République) vu du ciel, présente une verrière au centre de sa toiture recouverte de tuiles, ce qui permet de voir qu'il est nettement séparé de celui des Nouvelles Galeries en grande partie couvert en zinc :
    https://www.google.fr/maps/@43.9466865,4.8062183,70a,35y,297.54h,21.96t/data=!3m1!1e3

    Mais comme il ne doit pas être facile, voire impossible, de faire une photo présentable du n°10 (vu l'étroitesse de la rue et le manque de lumière à cet endroit) je comprends ton choix !

  • Je pense, Tilia, que l'on ne peut pas faire correspondre les numéros du XXe siècle avec ceux du XIXe.
    Ce pâté de maisons a été rasé, les numéros ont été sans doute légèrement redistribués.
    La deuxième chose, c'est le recul justement, qui est manifeste dans les deux gravures, et qui me fait penser que cet hôtel était en face de la porte de St-Didier. Et je ne crois pas que la position de la plaque soit un repère très précis !
    Voici un extrait du plan de 1856. Je crois bien voir le pan de mur de gauche sur la gravure, qui doit cacher cette impasse correspondant à peu près à la "colonne sèche" en question.
    http://avignon.hautetfort.com/images/1856_53Fi55_x.jpg

  • Bien d'accord pour convenir que l'emplacement face au plan Saint-Didier était plus intéressant pour une librairie-imprimerie.
    Cependant le plan de 1618 ne me convainc pas de la réalité de cette supposition :
    http://archives.avignon.fr/images/FRAC084007_Fi/FRAC084007_0067Fi/FRAC084007_67Fi2015.jpg

    L'hôtel à créneaux sensé être celui des Castellane n'y paraît pas franchement en face du plan St Didier, seule sa partie la plus au nord pourrait s'y trouver...

  • Mon lien vers la partie du plan de 1618 montrant St Didier fonctionne, il suffit de récupérer l'image dans un logiciel d'images pour la faire pivoter dans le bon sens (90° vers la droite)

  • Il faut voir aussi avec la perspective du plan de 1618 qui peut être trompeuse, comme les proportions.
    Ceci dit, on repère déjà les deux cours carrées de même grandeur visibles sur le plan de 1856.
    Cet hôtel devait être bien plus grand que la seule façade représentée sur la gravure...

  • Il me semble que la gravure en tête de ce billet montre seulement l'angle sud de l'hôtel en question, et que cette façade se prolonge sans doute beaucoup vers la droite, comme on le devine sur la gravure..

  • Ça y est le site des archives est à nouveau accessible.
    Merci pour ce lien vers le plan de 1618, il est bien meilleur que ceux que j'y avais trouvé !
    (Le plan total comprend 8 vues.)
    Je vais remplacer celui qui j'avais mis en lien dans un commentaire.

  • Autre chose : j'ai remarqué (grâce aux photos de Maps) tout un étrange réseau de tuyauteries qui courent sur la façade de ce n°10 de la rue Th. Aubanel, ce qui m'intrigue énormément !
    Des tuyaux rectilignes sont fixés horizontalement à chaque étage sur presque toute la largeur de la façade :
    https://goo.gl/maps/ZH9AYP7f7XZQehxj6

    Ces tuyaux en rejoignent d'autres qui descendent depuis le sommet de la façade (il me semble) ce qui me fait penser à un système de récupération d'eau pluviales. D'autant plus qu'une sorte de réservoir est visible entre les deux immeubles :
    https://goo.gl/maps/JoNrZrW13MELak9J8

    De plus, au bas de la séparation entre les deux immeubles (à l'aplomb du "réservoir") il y a un petit écriteau indiquant "colonne sèche - escalier public" :
    https://goo.gl/maps/CMGEoMvmpEvZu5aLA

    Mystère et boule de gomme !

  • C'est la rue derrière les Nouvelles Galeries ? Mais ce bâtiment est récent ?Donc tout avait été rase ?

Écrire un commentaire

Optionnel