Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cinquanto-quatr'an après balouard de l'Oulo

Cinquante-quatre ans après boulevard de l'Oulle
Fifty-four years later L'Oulle boulevard

593057408.jpg 2956748073.jpg

Photo X D.R.

Lien permanent 10 commentaires

Commentaires

  • la maison qui jetait un oeil indiscret par dessus le rempart a disparu... l'eau aussi
    mais il y a une très belle lumière

  • Oui, la grande bâtisse qui se hausse du col à disparu.
    Je devrais m'en souvenir, mais j'ai beau fouiller ma mémoire, à mon grand dam je ne la revois pas.
    Et pourtant j'habitais toujours l'impasse de l'Oratoire en 1964.
    Impossible de me rappeler si elle faisait, ou non, partie des bâtiment de l'ancienne menuiserie l'Hermite qui fermait le fond de l'impasse avant sa démolition vers 1975.

    Anciennement c'était une fonderie si je ne me trompe ?
    Il me semble qu'il en a été question dans ce blog...
    Mais en dehors des tags, impossible de retrouver quand et qui l'a dit :-/

  • J'ai connu la menuiserie Hermitte dans une rue proche de la rue de la Bancasse où maintenant il y a un cinéma Utopia en 1951/55

  • Ce dont je suis sûre, à 200%, c'est que durant toutes les années où mes parents et moi avons habité au 5, puis au 3, impasse de l'Oratoire, il y avait une menuiserie dont le portail fermait l'actuel passage vers le rempart.
    Le bruit des scies résonne encore dans mes oreilles !

  • Les années dont je parle s'étalent entre 1950 et 1980.
    Mais la menuiserie a fermé au début des années 1970 (ou peut-être un peu avant) et à partir de là ses locaux ont été totalement démolis. Un parking s'est alors installé sur le terrain laissé vacant durant tout l’intervalle entre la démolition de la menuiserie et la construction de l'actuelle résidence des Jardins de l'Oratoire.

    Concernant le nom de la menuiserie, je me souviens de "L'Hermite".
    Mais les informations données par les uns et les autres me font douter et je n'en suis plus sûre à 100%... je dirais plutôt à 95% !

  • Tilia, j'ai la réponse. Oui, la menuiserie Hermitte se trouvant un peu à l'étroit rue Galante, loua un local supplémentaire au fond de l'impasse de l'Oratoire. À priori, nous sommes au début des années cinquante. La menuiserie est celle de Noël Hermitte, alors maire d'Avignon (1950-1953). C'est lui qui en 1951 fit voter l'acquisition du couvent de la Visitation pour faire construire à sa place un nouveau lycée, le futur lycée Frédéric-Mistral.
    C'est de François Hermitte, son petit-fils, avec qui j'ai déjeuné aujourd'hui, que je tiens ces confirmations.

  • Alors mes souvenirs sont encore vivaces malgré les années écoulées!!

Écrire un commentaire

Optionnel