Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1898 : ounte sian ?

1898 : Où sommes-nous ?
1898 : where are we ?

2396218409.jpg

AMA 8Fi0216.

Lien permanent 11 commentaires

Commentaires

  • ça pourrait être un peu n'importe où - donc je reviendrai
    sympathique en tout cas
    la vieille aux points sur les hanches, celle qui tricote et les deux petites filles (les siennes ?) intimidées et puis le maître :-)

  • Extra-muros je suppose, dans un quartier semblable à celui de Bonaventure. La recherche s'annonce ardue !

  • J ai aussi pensé à Monclar mais ce qui me gêne c'absence de platanes. Mais c'est effectivement une des pistes...

  • selon comme la photo a été prise les platanes peuvent ne pas figurer.
    si on regarde les ombres des personnages celles des platanes n'y seraient pas non plus

  • Pas d'idée, si ce n'est que (comme le remarquerait Lou Ravi) les marches semblent indiquer une zone inondable...

  • Les marches sont plus marquées à gauche. Mais je ne sais pas si cette présence signifie forcément que l'on est dans un quartier inondable. On rattrape plus tôt un dénivelé léger. Ce dénivelé existe aussi dans l'autre sens et la terre battue exclut, a priori, une localisation urbaine. A Monclar les platanes sont vraiment proches des façades, et on aurait eu une ombre portée puisque le soleil est dans le dos du photographe, à droite. Si on vendait du vin et de l'avoine en ville (il y avait des écuries) la vente de son (généralement pour les cochons) devait y être plutôt rare. Mais plusieurs commerces affichaient "Son et Avoine". Ce qui plaide surtout pour une situation hors les murs c'est, en dehors du sol et de l'écoulement rustique, l'aspect général des personnages. On dirait bien que ce commerce est une épicerie de campagne. Mais quelle campagne ? Banlieue sud, Bonaventure, Montfavet etc. ? D'ailleurs est-on sûr que l'on est bien à Avignon ? Il faudrait pouvoir faire parler la construction (en pierre), l'imposte de la porte, la conformation des fenêtres, et voir qu'elles étaient les voies non encore pavées, empierrées ou non dotées de trottoir en 1898. Long travail à coupler avec celui de la liste des épiceries...

  • Le commentaire de Lou Ravi sous-entend que rien ne prouve que cette photo a été faite à Avignon et je penche moi aussi pour cette hypothèse. D'autant plus que la notice 8Fi216 des archives indique :
    "Portrait collectif en extérieur : une famille devant la façade d'une épicerie.
    Enseigne "Son et Avoine"

    et qu'elle mentionne en Observations : "Photographie appartenant à un album de photographies de la région d'Avignon" ...

Écrire un commentaire

Optionnel