Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt-vint-e-cinq an après plaço dóu Reloge

Cent-vingt-cinq ans après place de l'Horloge
One-hundred-and-twenty years after Horloge square

2366996900.jpg 1001298398.jpg
Lien permanent 5 commentaires

Commentaires

  • rendent rudement bien les bacs à fleurs sur ta photo, je ne reconnaissais pas !
    les arbres ont grandi, il y a plus de place pour les piétons.. mais manque le monument

  • Brigetoun, malgré la disparition du monument qui occupait une sacrée surface au sol, entre les tables et chaises des cafés et "restaurateurs", les étals des commerçants à la sauvette et les véhicules en stationnement sauvage, il y a beaucoup moins de place pour les piétons !

  • Tout à fait d'accord. Cette place est devenue un fourre-tout qui prive les avignonnais de l'agora qu'elle fut. J'ai toujours été contre l'installation du manège (il aurait été bien mieux place Pie) et toutes ces autorisations formelles ou tacites qui font qu'entre les terrasses, les "saltimbanques", les stands divers voire les bagnoles on n'a plus qu'un seul droit: se faufiler. Ce qui veut dire pour ceux qui ne sont pas touristes ni forcément badauds, filer...Regret des bancs, des rencontres, des causeries sur la principale place commune de notre ville.
    La photo est prise du côté nord-est. Celui emprunté par les écoliers qui se rendaient au Rocher, les paroissiens qui allaient à la messe aux Doms, les jeunes filles que l'on emmenaient en groupe pour des jeux sur la place du Palais. Histoire de leur épargner la nudité de Pourquery statufié de l'autre côté du monument. Pruderie quand tu nous tiens. Et qui reviens au grand galop ! Et en pire.

  • Presque plus d'espace pour les piétons, du coup c'est une place anti-manifestations, tout juste bonne à accueillir les terrasses des cafés et le marché de Noël ou quelque autre étalage commercial...

Écrire un commentaire

Optionnel