Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après l'usino di regalisse Florent

Cent ans après l'usine des réglisses Florent
A hundred years after the factory of licorice Florent

4280039067.jpg

906865758.jpg

Là, je n'ai carrément pas pu me placer au bon endroit !

Lien permanent 15 commentaires

Commentaires

  • Il est évident que tu n'allais pas te placer au bon endroit au péril de ta vie !

  • Quel dommage, tous ces beaux arbres sacrifiés pour faire de la place aux bagnoles :-(

  • Des 3 ou 4 réglisseries qui devaient exister à Avignon celle-ci était la plus importante. A l’époque de la photo Paul Florent était décédé et l’usine appartenait à la société formée par sa veuve et ses filles (Paul Florent et Compagnie). La «cité ouvrière » y hébergeait plus de 200 personnes dortoirs compris. La production atteignait plusieurs millions de boîtes. On peut se souvenir de cette activité (encore une de disparue !) la fermeture de l’usine datant de 1975. On a déjà évoqué Cantarel et la réglisserie dans le blog.
    La photo ancienne : nombreuses traces de roues de charrettes sur la route qui n’est pas encore asphaltée. Ombrages bienvenus.
    Le Terra Mia a remplacé Le Spaguetti II. Et il y a toujours du monde pour aller manger (à gauche sur la photo) au bord du Canal de l'Hôpital. J'y ai même rencontré une serveuse qui m'a dit que c'était une rivière. Et qui ne savait rien bien sûr du passé glorieux des lieux.

  • J'habite à côte et j'ai quelques CPA des Réglisses Florent ...mais a t il acheté aux sœurs de Mondevergue qui tenaient tout jusqu'à la Durance ?
    Lou nous parle du canal de l'hôpital. Sur une CPA Mr Florent est en barque sur un petit lac avec sa fille ? (derrière l'usine )
    Quand a sa succession un de ses gendres mon voisin était Mr Poirson (est ce le même homme qui a laisse un stock de phots de voyage aux archives ?)

  • Bonjour , en parcourant le blog, j’ai lu votre commentaire. Ce Monsieur Poirson qui était votre voisin habitait à Morieres ? Si oui , c’etait le petit fils de Paul Poirson, qui était directeur de l’usine , photographe « amateur » qui a parcouru le monde et à fait don de toutes ses photos aux archives... cordialement
    Gilles Poirson ( son neveu)
    PS : mon oncle s’appelait aussi Paul !!

  • Pour le spaghetti II il a été crée par le couple Jeannot et Marite qui avait le restaurant à St Roch du même nom avant les anciens abattoirs mais gère par leur fille

  • MB² : je pense que ce petit lac était sur la propriété Pamard (celle au fameux cèdre aux écus d’or ) où se trouve aujourd’hui l’INRA Domaine de Saint-Paul. Alexandre Poirson (gendre de Paul Florent) notre industriel-photographe avait acheté une partie de la propriété aux héritiers de Paul Pamard. Il existe un «fonds» Poirson père et fils (Jean) remarquable sur lequel Sylvestre Clap pourrait nous en dire beaucoup plus (Alexandre Poirson¨1869-1959, Photographe Voyageur. Ed Equinoxe). Sans oublier notre charmante archiviste départementale, Catherine Poirson…

  • Bonjour, si je ne me trompe pas ! Il s’agi D’ine Partie de la fabrique de caisse, qui servaient à transporter les bonbons en chariot, avant la motorisation, il devait également y avoir un corps de ferme et 1 demeure bourgeoise style bastide appelée St Paul qui faisait partie de l’usine
    Cordialement
    Gilles Poirson

  • Bonjour Gilles et merci pour vos commentaires.
    Souhaitons que Michel Bourgue nous lise et réponde à votre question !
    Je sais qu'Alexandre Poirson fut longtemps président de la Foire d'Avignon. C'est lui le photographe et le gendre de Paul Florent. Je ne situe pas bien les Paul Poirson dans l'histoire des réglisses Florent... Les fils d'Alexandre ? Il me faudrait un petit arbre généalogique des Florent et Poirson !

Écrire un commentaire

Optionnel