Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La grando posto cinquanto-nòu an après

La grande poste cinquante-neuf ans après
Great post fifty-nine years after

567408300.jpg
1194776180.jpg

Commentaires

  • sans la rue, les arbres etc… on a l'impression qu'elle est beaucoup plus loin du rempart - elle est pas mal comme bâtiment, non ?

  • J'ai eu du mal à me faire à ce bâtiment que je découvrais lorsque mes parents m'envoyaient ailleurs qu'au bureau de la place Pie. Mais on appréciait son caractère fonctionnel. Du à Eugène Chirié qui construisit ou réaménagea surtout des cinémas (avant guerre). Inaugurée sous Daladier en 1955. Au fond l'usine à Gaz. Dans son blog François Portery nous a récemment rappelé les grands décors de Pierre Ambrogiani.

    http://avignonintramuros.blogs.midilibre.com/media/01/01/1771430764.jpg

    Il y a quelques années, accompagnant des amis marseillais venus voir ces fresques, j’avais interrogé quelques personnes de La Poste présentes. Une seule (heureusement c’était celle de l’accueil !) savait qui était Ambrogiani à qui l’on doit aussi les décors de l’ancien Palais Paul Vidal à Champfleury.

  • Et, oui , je m souviens de la poste centrale avant ce bâtiment. Elle se trouvait où est l'office du tourisme maintenant, rue de la république.
    Beau bâtiment.....

  • Le Palais Paul Vidal et les bâtiments de la Foire d'Avignon, avenue du Blanchissage: ce sont aujourd'hui des locaux municipaux. Ils furent occupés un temps par des services (Restau-U, CROUS notamment) de la Fac. Je ne sais plus où étaient précisément les décors. La nouvelle Poste a tout de même un aspect très "rigide" atténué aujourd'hui par les plantations, comme imaginé pour quelque pays de l'Est à la sortie de la Guerre...

  • Oui, il y a une incontestable monumentalité et une certaine raideur... qui est tout de même loin des constructions du stalinisme. Les encadrements de baie, la belle corniche sous l'attique adoucissent très sérieusement la composition.

    (J'ai souvenir d'une construction des Soviétiques au beau milieu du Caire, dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle s'intègre fort peu au site !)

    Merci pour ce cliché contemporain de la mise en service, qui m'apporte quelque lumière sur ce que j'ai toujours vu comme une parfaite incongruïté : cette porte d'accès public en haut d'un escalier mesquin, juste à côté de l'entrée principale... J'avais toujours pensé que c'était une modification postérieure, hé bien non !

  • bonjour MIchel

    les arbres ont fait de bon progress. ca c'est un beau signe.

    tres belle photo.

    je t'embrasse.

Écrire un commentaire

Optionnel