Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ste-claire

  • Libera li capello !

    Libérez les chapelles !
    Free the chapels !

    2729482418.jpg

    Pica sus la foto pèr avé uno visto largo...
    Cliquer sur la photo pour avoir une vue large...
    Click on the photo for a larger view...

    Lien permanent 5 commentaires
  • Libera li cèdre !

    Libérez les cèdres !
    Free the cedars !

    3244338568.jpg

    Pica sus la foto pèr avé uno visto largo...
    Cliquer sur la photo pour avoir une vue large...
    Click on the photo for a larger view...

    Lien permanent 12 commentaires
  • Tentativo de situacioun à Santo-Claro

    Tentative de repérage à Ste-Claire
    Attempt locating in Ste-Claire

    1570930652.jpg 1450378086.jpg

    Photo Jean-Pierre Campomar 1980.

    Lien permanent 12 commentaires
  • À primo aubo primo dono

    6h46
    2723617112.jpg

    7h13
    2957862264.jpg

    634724523.jpg À l'aurore du 6 avril 1327, sortant de l’église du couvent de Sainte-Claire à Avignon, Laure fut aperçue par Pétrarque. Dès lors, Laure devint la chaste muse du poète. Elle lui inspira "Il Canzoniere", ouvrage fondateur de la littérature européenne qui allait faire pendant des siècles le tour de l’Europe entière.
    At the dawn of April 6, 1327, when she left the convent church of St. Claire at Avignon, Laura was seen by Petrarch. Therefore, Laura became the chaste muse of the poet. She inspired him "Il Canzoniere", seminal work of European literature which will go around in all Europe during centuries.

    Le chansonnier
    François Pétrarque

    Nulle paix je ne trouve et n'ai pas guerre à faire
    Je crains, j'espère, je brûle et je suis de glace
    Je vole au plus haut des cieux et je gis à terre
    N'étreins nulle chose, le monde entier embrasse

    Tel une prison qui ne m'ouvre ni m'enferre
    Ni ne me tient pour sien, ni ne défait mes liens
    Amour ne me tue pas et n'ôte pas mes fers
    Ne me veut pas vivant, ne m'apporte soutien

    Je vois et n'ai point d'yeux et sans langue je crie
    Je désire périr et demande un appui
    Pour moi je n'ai que haine pour autrui qu'amour

    Repus de ma douleur tout en pleurant je ris
    Tout autant m'insupportent la mort et la vie
    En cet état me trouve, Madame, pour vous.
    I find no peace and yet I have no war to make
    And I fear and I hope and I burn and I'm ice
    And I fly above the sky and I fall to earth
    And I clutch at nothing and I embrace the world

    One imprisons me who neither frees nor jails me
    Nor keeps me to herself nor slips off the nooses
    And love does'nt destroy me and does'nt loose me
    Wishes me not to live but doesn't rescues me


    I see I have no eyes, I have no tongue but cry
    And so long to perish, yet I beg for an aid
    And hold myself in hate and hold others in love

    Sated of my pain when I'm laughing I'm weeping
    And the death and the life displease me equally
    And I am in this state, Lady, because of you.

    3633789608.jpg

    D'autres manières de raconter cette rencontre éblouissante :

    Chez Fardoise.

    Chez Brigetoun.

    Lien permanent 9 commentaires