Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La mountado di Canoun

La montée des Canons
The climb of the Canouns
Der Aufstieg der Kanonen

2338190763.jpg

École française du XIXe siècle
Palais des papes à Avignon.

À comparer avec le tableau attribué à Corot.

Commentaires

  • A propos de la localisation de ce tableau au palais lui-même, quelqu'un sait-il ce que sont devenues les oeuvres qui composaient le musée du vieil Avignon et qui étaient avant présentées je crois dans la salle de Jésus, au rez-de-chaussée de l'aile est ?

  • J'avais trouvé cette photo sur un site de vente aux enchères.
    Quant au musée du vieil Avignon, n'est-il pas dans une salle à laquelle on accède par quelques marches dans la Grande chapelle ?

  • C'est très raide et compassé, aux antipodes de la légèreté et fluidité du travail de Corot.

    Sans oublier quelques erreurs ou approximations de représentation (le lanternon de la Cathédrale, le toit de l'hôtel Calvet de Lapalun...)

  • Le point de vue est exactement le même. J'aurais pu faire un avant-après. Mais les dates...?

  • Pas exactement le même, le point de vue : il y a chez Corot le débouché d'un escalier tout à droite.

  • Si Frédéric, le point de vue est exactement le même. Corot a juste un cadrage très légèrement plus serré.
    L'escalier sur le Corot n'existait pas à l'époque de l'autre tableau.

  • "Antagelig" se traduit par "vraisemblablement". Le tableau n'est pas certifié de cette année-là.

    Le muret en bas à gauche a été largement raccourci... Pour faire passer de plus gros canons ?

  • En fait "Antagelig" c'est "probablement" en norvégien.
    Donc ce Corot "assumé" date "probablement" de1836.

  • "Je pense qu'il pourrait dater de la toute fin du XVIIIe..."

    I am sauce au riz, comme disent les cuisiniers anglais (il parait qu'il en existe...) , mais bon... les deux tableaux ne peuvent qu'être postérieurs à 1819.
    Pour une raison aveuglante.
    On pourrait presque penser que c'est le coup de la lettre volée !

  • Tilia, je ne vois pas de raison de dire que ce tableau est forcément antérieur à celui de Corot.
    Dans les deux cas il n'y a pas encore la statue sommitale de Notre-Dame des Doms et on voit ou on devine le ravelin devant le palais. Mais si on ne connaissait pas la date du séjour de Corot à Avignon, on serait bien en peine de dater le sien avant 1857.

  • Et si je fais une hypothèse sur l'indice d'Alain, je dirais que c'est le calvaire qui est sans doute de 1819.

  • C'est exactement cela !

    Les deux tableaux ont donc été peints entre 1819 où fut érigé le Calvaire, et 1856 où fut placée la Vierge sur le clocher de la Métropole. Et sauf erreur, il n'y a pas d'autre élément permettant de resserrer la fourchette. (i y a des doutes sur la date effective de disparition du ravelin de Lomellini, encore présent sur des photos de 1852 et rasé sur celles de 1860).

  • En tout cas, entre les deux toiles un escalier a été créé et un mur a été raccourci.

Écrire un commentaire

Optionnel