Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après 29 carriero Sant-Agricò

Cent ans après 29 rue St-Agricol
Hundred years after St. Agricol street 29
Hundert Jahre nach St-Agricol Straße 29

1301409902.jpg

3131226013.jpg

Commentaires

  • Il ne reste plus qu'à se tenir à la rampe (qui est toujours la même ;-))

  • Je pense que les auteurs des deux premiers messages ont repéré que l'on est juste en face du grand degré qui descend du parvis de St Agricol. Les marches y sont relativement douces, mais si l'on dégringole on a de fortes chances de se retrouver dans les poubelles qui encombrent invariablement le départ de l'escalier...

    Le site mérite sans l'ombre d'un doute un tout autre décor que celui-là ! Il ne faut pas pousser Omar à bout....

  • Personnellement je parlais de la rampe, la balustrade, du balcon au dessus du magasin. D'où ma remarque entre parenthèses.
    Ça se voulait du (mauvais) esprit....
    N'étant pas d'Avignon je suis bien incapable de repérer quoi que ce soit (à part le pont et le palais peut-être, ah si la vieille gare aussi ;-))

  • Je me questionne sur les numéros de téléphone de l'époque : 1 - 15, car ils devaient être peu nombreux à en disposer. Il me semble d'ailleurs qu'"Au coin de rue" devenu Terron était aussi un 15 (Mais peut-être un 0-15). Je vais fouiller un peu. Merci pour le partage et bonjour à Omar.

  • D'autant que le propriétaire du magasin de vélo s'appelait Maure, ça ne s'invente pas.....

  • Bravo ! Alain, pour le jeu de mot.

    L'enseigne du magasin actuel prouve, si besoin était, que le sens des mots est de plus en plus déformé (quand il n'est pas totalement ignoré !).
    Le terme "marabouté" signifie de nos jours : ensorcelé par les maléfices d'un marabout.
    https://fr.wiktionary.org/wiki/marabouter

    Accolé au mot "fée" (qu'elle soit bonne ou mauvaise) "maraboutée" n'a pas un sens très heureux pour une enseigne

    Copie du texte retraçant l'histoire de ces magasins sur leur site :
    "Née en France, fabriquée en Europe
    Parce qu'elle est maraboutée, la Fée n'est ni conventionnelle, ni prévisible. Sa vision de la mode est singulière, intemporelle et originale. La Fée Maraboutée est soucieuse de l'environnement et prône des valeurs éthiques pour la réalisation et la confection de nos collections. Découvrez-nous" (!)
    .

  • Soyons clair, nos bobos ont, comme nous vieux schnocks, la nostalgie d'une époque révolue où, avec les chevaux très à la mode chez les jeunes filles, et moins jeunes parfois, la petite reine régnait alors que les vrais garages de vélos, ceux qui sont capables de régler les dérailleurs par exemple, disparaissent. Cela va à l'encontre de leur vision d'un avenir utopique, par définition mais tant que les politiques disent le contraire tout va bien pour eux.
    Quant à la fée j'espère au moins qu'elle jouit de son chiffre d'affaire, sinon faut changer de marabout.

Écrire un commentaire

Optionnel