Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La soulitudo

La solitude
The loneliness
Das Einsamkeit

349008145.jpg

Commentaires

  • Un résumé de cette ville tombée en quenouilles...

  • Il est bien seul notre Italien. venu de Castellafiume. DT...

  • On a beau se dire "Il vaut mieux être seul que mal accompagné..." , c'est quant même poignant...

  • Au delà de la solitude, il faut reconnaitre que cette esplanade est bien moche. D'un autre coté il faudrait pas mal d'imagination pour y donner du sens, encadrée qu'elle est entre des voies de circulations saturées du matin au soir.

  • Pour ce buste d'Andrea Di Cintio "Andreocca", c'est non seulement la solitude, mais en outre l'injure faite aux Français descendant des Italiens qui "ont peu à peu INVESTI l'Extra-Muros avec le quartier des Jardins Neufs..."
    Les majuscules ajoutées de ma main au mot "investi" correspondent à l'injure proférée (dans la seconde plaque apposé sur le socle du buste) en employant le verbe "investir" dont le sens, dans ce contexte, est : assaillir, envahir de manière massive, abusive ou fâcheuse un lieu.

    Texte des deux plaques, avec les majuscules et capitales reproduites fidèlement à l'original :

    ANDREA DI CINTIO
    "ANDREOCCA"
    1846 - 1934
    _______

    DE CASTELLAFIUME (ITALIE)
    IL FUT LE PREMIER
    DES ABRUZZES
    A S'INSTALLER EN AVIGNON
    AU MOIS DE MAI 1892


    ====================================


    Ce buste installé à l'origine dans le jardin des Carmes, le 10 mai 1987, a été transféré sur la place Saint Lazare située à la jonction de l'intramuros et de l'extramuros.

    Cette place, qui va devenir un lieu d'échange important avec le projet du TRAMWAY, symbolise la présence continue des Emigrants Italiens depuis leur arrivée à Avignon. Après avoir occupé le quartier des Infirmières Intra-Muros, ils ont peu à peu investi l'Extra-Muros avec le quartier des Jardins Neufs...

    Les Emigrants et leurs Descendants Français remercient la Ville d'Avignon et les Avignonnais pour leur accueil et leur sens de la liberté

    Inauguré le 8 septembre 2013 par Madame Marie-José ROIG, Maire d'Avignon, ancien ministre.


    Voir la définition 2 du verbe "investir" dans cette page :
    https://www.cnrtl.fr/definition/investir
    et la définition 4 dans cette autre :
    https://fr.wiktionary.org/wiki/investir
    .

  • Oui Tilia, le mot "investir" est assez malheureux, mais que dire d'autre ? "Occuper" aurait été, au sens strict, plus adapté mais avec une connotation très négative incluant des relents de colonisation... Et puis de toutes façons, il suffit de lire la revue municipale (de maintenant comme celle d'alors) pour comprendre que si notre ville est réputée francophone, tout le monde n'y parle pas la langue de Molière... sans oublier, dans la plaque du bas, la distribution hasardeuse de majuscules à la mode anglo-saxonne, l'absence de trait d'union pour Saint-Lazare, etc. etc.

    Et comment ne pas remarquer que la plaque qui marque le simple déplacement du buste est plus importante que celle expliquant le pourquoi de sa création !

    Je ne sais pas pourquoi, mais le télescopage de cette inscription d'auto-promotion et de l'actualité internationale me rappelle un concours lancé dans l'ex-URSS au lendemain de la "Grande guerre patriotique", pour élever un monument à Tolstoï. Le vainqueur fut un sculpteur dont la maquette représentait Staline en train de lire un livre de Tolstoï....

  • Et que penser des points de suspensions après "ils ont peu à peu investi l'Extra-Muros avec le quartier des Jardins Neufs..."

  • Et des deux seuls mots tout en majuscules
    TRAMWAY
    ROIG !...

  • Oui... d'autant que l'association de la place Saint-Lazare avec le tramway prend, avec quasiment 10 ans de recul, des résonnances tragi-comiques. Un "lieu d'échanges important" qui est surtout un des hauts-lieux de l'immobilité des déplacements urbains, un tramway arrivant de nulle part et ne menant... nulle part. Quelle farce !

    Une farce dont les contribuables avignonnais sont les dindons....

Écrire un commentaire

Optionnel