Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jóusè-Nouèl Clamon

Joseph-Noël Clamon

1814480082.jpg

Lire ici :
http://avignon.hautetfort.com/files/N%C3%A9cro-Clamon-l%27AA-01-02-1979.jpg
et ici :
http://avignon.hautetfort.com/archive/2018/01/17/jan-nouel-clamon.html
http://avignon.hautetfort.com/archive/2020/10/16/quau-es-jouse-nouel-clamon-6270424.html

Commentaires

  • tu me fais connaître toutes les célébrités intéressantes

  • La mémoire de Joseph-Noël Clamon, célèbre artiste du folklore comtadin et vénérable citoyen avignonnais, mérite bien un troisième billet.
    Mettant à profit mon actuelle expérience en matière de recherches dans les anciens registres d'état-civil. c'est pour moi l'occasion de rectifier la date de décès indiquée dans le premier article mis en lien aujourd'hui :
    https://avignon.hautetfort.com/files/N%C3%A9cro-Clamon-l%27AA-01-02-1979.jpg

    Si Joseph-Noël Clamon est bien né une veille de Noël, par contre, la date de sa mort n'est pas le 30 septembre, mais la veille : le 29 septembre 1978. Comme on peut le constater sur son acte de naissance (acte n°898, vue 461/ 483 du registre numérisé) :
    https://archives.avignon.fr/4DCGI/Web_VoirLaNotice/03_06/1E95/ILUMP20940
    cliquer sur l'image pour ouvrir le registre.

  • Nous avions trouvé l'an dernier :

    Joseph Noël Clamon (1935)
    né le 24/12/1888 1 place des Carmes à Avignon
    fils de Philippe-Pierre Clamon (1865-?) et Marie-Élisabeth Piot (1870-?)
    commis des Postes domicilié 4, rue Jean-Brunet
    marié le 05/02/1910 à Avignon
    avec Honorine Antoinette Rose ROUX (1888-1975)
    décédé le 29/09/1978 à Villeneuve-les-Avignon à l'âge de 89 ans

    L'acte de naissance nous donne pour adresse de naissance :
    18 rue Roquette (et non 1 place des Carmes).

    Il nous indique que Philippe-Pierre, le père, était fabricant de chaises.
    (Où ai-je lu "rempailleur" ?)

  • Sympa ce projet d'affiche.
    Dommage que ce ne soit pas la tête de Clamon !
    Et la résolution de l'image est très basse également dommage...

  • Ouf ! Quel ouvrage ! Reproductions affligées d'une définition pitoyable - alors qu'il s'agit de la monographie d'un PEINTRE - , inversions de légendes innombrables, pagination chaotique (avec inversions, également...) .... Dommage, l'artiste avait l'air des plus intéressants !

    Néanmoins, on y trouve un auto-portrait à peu près lisible (page 214 ou à peu près...) qui ne ressemble en rien au joueur de fifre croqué devant le Palais au couchant. Cette dernière œuvre semble plutôt recréer un tambourinaire idéalisé, avec un visage et un port évoquant Frédéric Mistral....

Écrire un commentaire

Optionnel