Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

D'un siècle l'autre : carriero di Marchand

D'un siècle l'autre : rue des Marchands
From a century the other : Marchands street

1443571184.jpg
Au temps de la première guerre mondiale. Photo Charles Bartesago (1878-1973).

2009559925.jpg
Au temps du confinement épidémique.

Commentaires

  • Photo Bartesago :
    De la tête aux pieds...
    mais pas dans le bon sens, Chaussures Poisson au-dessus de Chapellerie Mazet.

  • tant pis pour les chaussures, je trouve que l'immeuble a été bien restauré

  • Visiblement, la normalisation de la signalétique routière n'est pas encore au point à l'époque du cliché.... Je pense néanmoins qu'il faut lire "rue interdite aux automobiles poids lourds", c'est à dire interdit aux poids lourds.

    A noter aussi l'enseigne d'un dénommé Barcé ou Bargé, qui devait être barbier....

  • Le Bon Diable a diminué sa surface après la guerre...
    On ne retrouve pas les bâches sur la photo de la place Carnot, Gilles. On voit juste les armatures.

  • La carte postale semble montrer que le prétendu barbier devait plutôt être coutelier....

  • En 1900, il y a bien au numéro 40 un coutelier : veuve Joseph Boucarut.
    En 1924, on y trouve le coutelier Pierre Barge.

  • A cette adresse il y avait la confiserie RIBAS sous laquelle les caves abritaient une discothèque le Twist Club créé par le regretté VALLI.

    DT...

  • Le Twist a abrité les meilleurs moments de mon adolescence !
    Merci DT, pour le rappel de ces bons souvenirs.

  • 1964-1965

Écrire un commentaire

Optionnel