Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Deforo / Dedins

Dehors / Dedans
Outside / Inside

1389149184.jpg 1220992506.jpg
Source photo Claude Tummino.
Lien permanent 11 commentaires

Commentaires

  • et le fronton ne laisse pas soupçonner la profondeur de la niche où s'est logée l'horloge

  • Derrière toute horloge, il y a un horloger.
    Ici il s'agit de :
    DUCOMMUN, 20 Place du Change Horloger,1859
    Source, notice des archives municipales :
    Cote : SC/BMC/Ms5807 - Dates : 1789-1898
    Analyse : Fonds Louis WYSTSTRAETE, ancien conducteur des travaux de la Ville d'Avignon.
    Industrie et commerce d'Avignon. Magasins et ateliers (correspondances, prospectus, factures, etc…).

    Une facture de cet artisan (datée de 1906) est à retrouver en fin de ligne 17 dans la page ci-dessous :
    https://www.asppiv.fr/phototheque_papier_en-tet.php


    Quant au mouvement de cette horloge
    il semble mystérieusement absent...

    .

  • En fait, pour une horloge, on parle de mécanisme plutôt que de "mouvement" terme qui s'applique aux montres.

  • et je dois croire encore aux fées, je ne m'étais même pas demandé où il était ... entre les deux cadrans ?

  • non c'est idiot puisqu'à l'intérieur ce qu'on voit c'est le verso du cadran en façade

  • Le mouvement actuel est clairement électrique... et minuscule.

    Quant à celui d'origine, on en devine les trous de scellement en carré au centre de cette "niche" visiblement construite pour l'abriter.

    Il me semble me souvenir que Joseph Girard (je n'ai pas l 'Evocation sous la main, congés obligent...) indiquait que le perron actuel, ses colonnes, balcon et grand fronton central , avaient été ajoutés après coup et tranchaient sur l'ornementation "plate et modeste" imaginée par Joffroy.

    Si c'est le cas, l'horloge date donc de cette seconde campagne.

    Dernière question, au XIX° les horloges étaient encore "à poids". Où passaient ces poids ? Certainement pas à la verticale, car juste en dessous il y a la vaste baie d'honneur qui donne sur le balcon. Peut-être déviés sur les côtés (ce qui expliquerait les ouvertures latérales que l'on voit sur le cliché) .

  • Il semble pourtant y avoir une ouverture comblée, au "sol"...
    Je n'ai pas non plus l'Évocation sous la main, congés obligent... ! :D)

  • La pose de la première pierre de l'actuel hôtel de ville eut lieu le 26 mars 1845, cette horloge dont le cadran est daté d'onze ans auparavant n'est donc pas la bonne... Ceci étant, il faut noter la (relative) petite taille du mécanisme par rapport au diamètre du cadran... à supposer que le premier soit complet.

    Au fait, il y a une autre horloge dans la maison communale, c'est le jaquemart - parfaitement invisible du côté ouest de la place de... l'horloge, ceci explique peut-être pourquoi on l'a dédoublée dans le fronton...

  • Entre le moment de la création de l'horloge (1834) et sa fonction supposée au fronton de l'Hôtel de Ville (entre 1856 et, approximativement, une cinquantaine d'années plus tard) il a pu se passer bien des choses pour cette horloge.
    Notamment, un changement de logement... mais c'est une simple supposition de ma part.

    Pour mémoire, l'achèvement de l'Hôtel de Ville actuel a eu lieu en septembre 1856 :
    https://structurae.net/fr/ouvrages/hotel-de-ville-d-avignon

Écrire un commentaire

Optionnel