Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au roucas di Doms quatre-cènt an après

Au rocher des Doms quatre-cents ans après
At the Doms' rock four hundred years after

1625873215.jpg

2774146028.jpg

D'après un dessin d'Étienne Martellange (1617).

Lien permanent 11 commentaires

Commentaires

  • Notre Dame a grandi (entre autres différences)
    belle photo une fois encore - comment as-tu-fait ?

  • La photo est prise depuis la plateforme devenue interdite, mais avec autorisation spéciale...
    Hélas, l'ennemie dans ce genre de travail, c'est la végétation !

  • Pistonné!

  • Bravo Michel ! Ce n 'était pas évident du tout...

    A gauche, Ste Catherine et dans le lointain, le clocher des Cordeliers... bien visibles tant sur le dessin de Martelange que sur ta photo !

  • Ste-Catherine est bien visible, mais le clocher des Cordeliers, il faut mettre le nez sur la photo pour le voir !

  • Michel, la partie aire de jeux, vue au travers des branchages, m'a tout d'abord fait penser à une peinture abstraite.

  • La végétation, voilà l'ennemi....

    Pour les photographes, bien sûr !

    Il est évident qu'à l'époque de Martelange le Rocher était sérieusement pelé - ce que corroborent bien des dessins postérieurs, à commencer par ceux de l'album Laincel qui a eu les honneurs du blog voici quelques jours.

    Par contre, si le Rocher a gagné en verdure, il a perdu nombre de monuments, que l'on aperçoit ici sur le dessin de l'architecte Jésuite : devant la tour de Trouillas, la chapelle Ste Anne, dont il ne reste rien hormis le nom qui est passé aux escaliers, et plus à droite, devant la tour de la Campane et masquant la nef de Notre-Dame des Doms, la tour du Chapitre qui n'a pas laissé plus de vestiges.

    Et au pied du clocher de la Cathédrale, la chapelle de la confrérie des maçons, qui se termine en hémicycle, et la grosse masse de celle des Cadard qui s'appuyait contre le porche roman.

  • Bonjour, merci une fois encore ! Est-ce que l'on sait si l'accès à la plateforme sera un jour à nouveau autorisé ? Bonne journée à toutes et à tous

  • La plateforme et ses escaliers sont considérés comme dangereux...
    Il faut poser la question à l'adjoint compétent. Peut-être Chantal Rezouali, Jean-Marc Bluy, Sébastien Giorgis ou Laurence Lefèvre. Mais il vaut sans doute mieux attendre les élections prochaines !

Écrire un commentaire

Optionnel