Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mort anounciado d'uno crous blanco

Mort annoncée d'une croix blanche
Announced death by a white cross

3182662393.jpg

Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • comme les fleurons qui l'accompagnaient, mais cela ne semble pas imminent pour elle, non ?

  • j'ai une question : pourquoi de nombreux établissements (un peu partout en France) qui étaient relais de poste et/ou auberge s'appelaient "la Croix Blanche" ?

    Là ça fait penser à une entrée d'église plutôt qu'à un débit de foin et de boissons !

  • Pour répondre, je vais citer Alain Breton dans son commentaire de cette note :
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2012/08/30/cent-an-apres-la-crous-blanco.html
    « À priori la Croix Blanche n'était pas un signe distinctif des Carmes (leur blason n'a rien à voir).
    Peut-être allusion à la Suisse ou la Savoie, ces deux régions étant réputées pour la qualité de leur hospitalité...
    Quant aux croix, elles marquaient souvent des carrefours et à Avignon ; on a la rouge, la verte, celles des Oiseaux, de Joannis, de Noves... je dois en oublier quantité !!! »
    ... et dans celui de celle-ci
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2012/08/30/cent-e-trege-an-apres-la-crous-blanco-2.html
    « L'entrée est celle de l'ancien couvent des Carmes et les maisons de part et d'autre sont peut-être, effectivement, des reconstructions. Mine d’histoire populaire que cette photo. »

  • C'est privé et Avignon croule sous les pierres à restaurer, qui va payer? Les quelques milliers d'habitants intra-muros? Avignon, comme la majorité des villes du sud-est est une ville où la pauvreté bat tous le s records.

Écrire un commentaire

Optionnel