Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Felipe de Cabassolle

Philippe de Cabassolle
Philippe de Cabassoles

1287894404.jpg

Philippe de Cabassolle, né à Cavaillon ou Avignon en 1305.

3924325319.png

D'or à quatre losanges de gueules,
appointés et posés en bande,
accostés de deux cottices d'azur.

Lien permanent 7 commentaires

Commentaires

  • Est ce le même personnage qui siégeait à Cavaillon (Philippe de Cabassolle )?
    en 2018 il serait juge pour génocide contre Les Vaudois dont ma famille faisait parti
    Mes poils se dressent à l’écoute ou à la vision de son nom

  • Mais je lis au sujet de Grégoire XI :
    « Et devant la recrudescence des hérésies, il relance l'Inquisition et fait poursuivre les pauvres de Lyon (Vaudois), les béguins et les flagellants en Allemagne. »
    Il y a donc deux époques qui concernent la lutte contre l'hérésie et les Vaudois.

  • Armorial historique du diocèse et de l'état d'Avignon
    par Henri Reynard-Lespinasse - 1874
    Société française de numismatique et d'archéologie

    « PHILIPPE DE CABASSOLE
    Administrateur de l'évêché pour le compte du pape Urbain V de 1367 à 1368.
    Né à Cavaillon en 1305.
    Fils d'Isnard de Cabassole, personnage recommandable par ses services militaires. Cette famille tirait son nom d'un domaine quelle possédait dans la Crau d'Arles.
    Le pape Urbain V, sur le point de partir pour l'Italie en 1367, l'institua pour son vicaire général ou administrateur de l'évêché d'Avignon, qu'il s'était réservé, avec pouvoir de conférer les bénéfices de son diocèse ainsi que ceux du comtat Venaissin.
    Il fut successivement chanoine, prévôt et enfin évêque de Cavaillon le 3 août 1334. Le roi Robert d'Anjou, comte de Provence, le nomma en 1341 chancelier de Sancie d'Aragon, son épouse, et l'associa au gouvernement de ses États pendant le minorité de Jeanne d'Anjou, héritière du royaume de Sicile et du comté de Provence, sa petite fille. Nommé ensuite patriarche de Jérusalem en 1360, recteur du comtat Venaissin le 17 novembre 1362, administrateur de l'évêché de Marseille en 1366, gouverneur ou recteur de l'état d'Avignon et administrateur de l'évêché par bulle du 13 avril 1367. Il fut élevé à la dignité de cardinal du titre de Saint-Marcel et de Saint-Pierre le 22 septembre 1368 et enfin promu à l'évêché de Sabine le 31 mai 1370.
    Peu après l'avènement à la papauté de Grégoire XI, il fut nommé légat en Italie et administrateur de toutes les possessions de l'Église dans ce pays.
    Il mourut à Pérouse le 27 août 1372. Ses restes mortels, transportés en France, furent d'abord inhumés dans l'église des Chartreux de Bonpas près Avignon, où un riche mausolée en marbre blanc, détruit à l'époque de la révolution, lui fut érigé.
    Le 26 août 1833, sa dépouille fut transférée dans l'église paroissiale de Caumont.
    Porte : D'or à quatre losanges de gueules appointés et posés en bande, accompagnés de deux cottices d'azur. »

    Mince, il serait né à Cavaillon et non à-n-Avignon... ? o.O

Écrire un commentaire

Optionnel