Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Burèu d'autré de benfasènço porto de la Ligno

Bureau d'octrois de bienfaisance porte de la Ligne
Bureau of charitable grants Ligne gate

597489671.jpg

Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • c'est fou comme, maintenant, c'est évident !
    et je ne sais pas me servir de mes yeux… ne l'avais jamais remarquée cette inscription

  • Le trou, sous l'inscription, ma toujours intrigué car il est profond, au point de paraître traversant. La porte de la Ligne, si proche du Rhône, était un lieu de rendez-vous et de jeux le dimanche. Elle connaissait un fort passage après les débarquements sur le nouveau quai qui recevait marchandises et passagers. J'exagérai un peu hier au sujet du dévoiement des recettes, ce n'était peut-être pas la portion congrue mais pas loin...Sur la photo on remarque un de ces gros anneaux d'attache que l'on voit sur les autres portes du Rhône mais aussi sur le quai.

  • Si l'on en croit ce cliché :

    http://avignon.midiblogs.com/media/02/00/1328320363.jpg

    il y avait une potence scellée dans le pilastre au niveau de l'inscription, le rebouchage d'un des trous de scellement se voit entre les A et U de BUREAU.

    On imagine très bien au bout de la potence une balance romaine permettant de peser certaines denrées... possible que le grand trou profond qui nous intrigue soit en relation avec ce genre d'installations.

    En tout cas, il ne s'agit pas d'un trou de boulin (logement d'échafaudage). Ces trous sont toujours au niveau d'une assise et jamais au milieu d'un bloc. Et bien carrés pour être refermés d'un tampon.

  • Je ne pense pas que le trou soit en rapport avec la balance. J'avais pensé plutôt au long poteau (que j'avais d'abord confondu à un mat de cocagne, comme à St Lazare) formant barrière. Mais celui-ci repose sur deux potelets, ici comme à l'entrée des autres portes. On aperçoit clairement la balance romaine de l'octroi (remplacée plus tard par des bascules mobiles, différentes des bascules fixes telles celles de l'Oulle ou St Lazare) sur de rares photos et dessins. En particulier sur un dessin de JB Brunel daté de 1886 où le plateau de pesée est en place, sous le fléau, porte del'Oulle.

Écrire un commentaire

Optionnel