Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Li tresen e quatren

Les troisième et quatrième
The third and fourth

2381283020.jpg

Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • Je suis d'accord avec Tilia.
    Oui ces cadenas à la con ont ravagé le Pont des Arts et a commencé à envahir la passerelle du quai Branly. A partir du moment où on a laissé faire dès le début, c'est foutu.

  • Récemment j'en ai vu au Pont du Gard
    Peut être qu'en les rendant anonymes (un coup de peinture) on parviendra à enrayer cette bêtise.

  • Encore ce truc débile ! La première fois que j'ai vu cela c'était dans les années 70 avec mes parents dans le tyrol italien. Ces Lucchetti d'amore comme on les nomme aujourd'hui (et qui sont en train de devenir une plaie pour certaines passerelles de Venise) auraient une origine (à ce que l'on nous avait dit à l'époque ou cette "mode" n'était pas répandue) tout fait autre: elle était en quelque sorte le pendant de notre "quille" des militaires. Les Alpini (les autres militaires aussi probablement) avaient pour leurs effets personnels des casiers métalliques fermés par un cadenas (luchetto). Accrocher à la grille d'une passerelle ou d'un pont ces cadenas signifiait que l'on en avait fini avec l'armée et que l'on pouvait rejoindre définitivement sa famille et sa belle...

Écrire un commentaire

Optionnel