Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sieissanto an après porto de la Republico

Soixante ans après porte de la République
Sixty years after Republic gate

3342438486.jpg 2974282023.jpg
Lien permanent 13 commentaires

Commentaires

  • Les affiches (du Festival) aux 3 clefs existèrent dans les années 55-75. Le bandeau inférieur de celle-ci permet de dater, à mon avis, la photo de 1956 (Le Mariage de Figaro, Dom Juan, Le Prince de Hombourg, Cinna, Macbeth). Présence probable d’une DS (sortie en 1955) derrière la Dauphine. Nouveaux lampadaires installés il y a peu. Vespa ou Lambretta ?
    A gauche bureau d’accueil du Syndicat d’Initiatives, dans la tourelle de droite il devait y avoir Provence Voyages. On devine à son bâton blanc la présence de l’agent de police devant son petit parasol blanc. (Regret de nos agents, forts utiles, que nous voyions en permanence à la gare et place de l’Horloge, sans compter ceux qui sillonnaient la ville à vélo).
    A droite l’Express Bar et la « Bière de Luxe Phénix ». A gauche le Café de la Gare qui se dotera d’un Scopitone et d’un juke-box classique dans les années 60. Il s’équipera aussi de ces juke-boxes «individuels» fixés au mur entre des banquettes où les jeunes (Fanta, Vichy-fraise ou menthe à l’eau pour les filles) se retrouvaient avant d’aller « Faire la Rue ». C’est l’été. Sous les pavés la plage, jupes légères et bras nus, frondaison bienvenue des platanes. Avignon vit et respire…

  • Mais qui sont-ils ces chiens de politiciens et ces urbanistes aigris qui nous ont transformé une ville où il faisait bon vivre en ce désert minéral?

  • L'affichage est redevenu normal pour moi, enfin, et sans que je ne change de navigateur (maxthon), il me semble que le Midi Libre néglige ses blogs; d'ailleurs je pense qu'il serait bon d'archiver celui-ci avant un grand malheur!

  • Entièrement d'accord Guima, une connerie faite sous ravier, mais elles se succèdent, voir la place Pie, l'arbre est l'ennemi des technocrates, putain mais pourquoi on accepte ça?

  • Guima, Wilfrid, on peut s'attendre au pire quand on connaît les délégations de Sébastien G ("l'ami" du Jardin des Plantes): délégué au Patrimoine historique et naturel, au secteur sauvegardé, à la qualité urbaine des espaces publics !

  • Wilfrid, Guima, Lou Ravi, vous me flanquez le bourdon :-(
    Je croise les doigts pour que vos prédictions ne se réalisent pas

Écrire un commentaire

Optionnel