Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La farmacio Gregòri quatre-vint an après

La pharmacie Grégoire quatre-vingts ans après
Gregory pharmacy eighty years after

696961156.jpg 2471825673.jpg
Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • les consoles du balcon sont parties avec les coffrages de vitrines - et la pharmacie ne prétend plus être régionale (sont bien aimables à part ça)

  • Les anciennes vitrines avaient plus de charme.

    Qui peut dire le nom de l'hôtel disparu ?

  • Si les murs pouvait parler.......
    Nous serions une partie de l'histoire d'Avignon( economique)
    Mais sans le connaitre je respecte l'homme qui avait du cran et de tres bonnes idees surtout en affaires( il etait tres bien conseille)
    Quand au "look"je dirais 'ridical'

  • C’était, à côté, le Modern Hotel exploité par la famille Guzzy (Guzzi francisé et modernisé). Elle louait aux touristes mais aussi, pour des séjours plus longs, à tous ceux qui devaient résider quelques temps dans ce coin de la ville très animé où se trouvait le principal terminus du tramway. J’aime assez la nouvelle façade sobre et moderne de «Chez Grégoire». C’était une pharmacie «chic».
    Son arrière-boutique tenait lieu de salon où l’on cause, discrètement et en petit comité, du temps de Jean Grégoire. Henri Duffaut y avait ses habitudes ainsi que le Docteur Georges Pons, ancien maire, et le Dr Maurice Thiébaux qui sera adjoint d’Henri, et quelques autres. Comme l'écrit si justement BM "si les murs pouvaient parler..." !
    On vendait chez Grégoire du petit matériel, en particulier des tubes de verre ductile que l’on pouvait chauffer à la flamme de la cuisinière à gaz pour en faire des serpentins d’alambics bricolés avec une cocotte-minute…

  • Quand je rentre dans cette pharmacie je pense aux copains qui allaient toutes les annees ce faire deboucher les sinus.
    Le velo la mobylette et le solex etaient la cause de ces maux de tête alors un apoticaire à un jour fixe t'envoyait une dose d'une preparation dans les sinus et le debouchage etait efficasse(pas Destop)
    mais je preferais souffrir car la peur etait plus forte......cele se passait au premier monter les escaliers oui mais les descendre......

Écrire un commentaire

Optionnel