Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nounanto an après lis adoubadou

Quatre-vingt-dix ans après les abattoirs
Ninety years after the slaughterhouses

1565871700.jpg74925543.jpg

Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • :))
    Explication :
    Au début, je titrais toutes les comparaisons "Cent ans après" sans distinction ni recherche réelle de date. La plupart des photos anciennes étant des cartes postales des années 1900/1920...
    Depuis, je me suis mis à estimer d'une manière un peu plus précise les époques.
    Malgré tout, et dans ce cas, l'époque reste souvent imprécise.

  • Brigetoun, je pense qu'il n'y a plus d'abattoirs à Avignon.
    Il doit y en avoir au Pontet, à Lapalud et à Carpentras.

  • Centralisation et contôles sanitaires obligent. Autrefois, chaque boucherie avait son propre abattoir tout au moins dans les campagnes.

  • Ribot à Lapalud fait surtout du lapin. Halal au Pontet et Carpentras. Alazard et Roux est aussi à St Sat' d'Apt. Regrets de nos abattoirs publics et laïques mais le nôtre était vétuste. Pour tenter de dater plus précisément la photo: il semble que la dernière percée du bd Raspail (de la Velouterie aux remparts) n'est pas réalisée. Or je crois qu'elle a été décidée juste avant-guerre.
    Les décors à têtes d'animaux ont-ils été inspirés de la rue du Vieux Sextier ? En dehors du rapprochement avec le marché aux bestiaux et l'extra-muros les abattoirs ont peut-être été implantés ici pour pouvoir déverser leurs eaux souillées dans le grand collecteur Est-Ouest qui passe sous la chaussée...Et ces grands poteaux ? Une antenne ????

Écrire un commentaire

Optionnel