Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Li bouto-rodo 39

Les boute-roues 39
The guard stones 39

3458835435.jpgImpasse du Petit-St-Jean

Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • Encore !

    Je plaisante car celui-ci intrigue, une fois de plus, par sa position apparemment hors entrée d'immeuble. Légèrement incliné et dissymétrique le côté gauche étant moins arrondi que le droit. On rejoint là, puisque l'on est ici sur une des "hauteurs" non inondables de la ville, l'hypothèse du"cale-roue" destiné à retenir les voitures garées dans cette voie en pente. Peut-être que Tilia qui sait dénicher bien des choses pourrait nous éclairer ?

    Sur les bouto latéraux et sur les "cale-roues" voir :

    http://fr.topic-topos.com/chasse-roue-le-chatelet-en-brie

    http://www.patrimoinemosan.net/Chasseroues.html

    (Ce dernier pour l'hypothèse des cale-roues)

  • Lou, dans ton premier lien une explication simple est donnée : éviter que les essieux des roues endommagent les murs.

  • Pour les véhicules hyppomobiles, l'hypothèse des cale-roues me paraît, comment dire ? hypothétique, si c'était juste pour faire souffler les chevaux dans une montée. L'attelage des charrettes ou des diligences représentaient une certaine longueur et j'imagine qu'il fallait faire manœuvrer les bidets pour amener la roue arrière contre la borne. Exécuter un tel"créneau" entre deux bornes ne se comprend guère pour un arrêt momentané...

    @ Lou Ravi : pour l'instant, je n'ai pas trouvé d'autres document, mis à part l'article "Chasse-roue" de Wikipédia, qui précise "Virages en montée" (mais je n'ai guère le temps de chercher).

  • La répétition des bornes le long des murs me parait bien correspondre à l'explication de Michel "éviter que les essieux des roues endommagent les murs".

Écrire un commentaire

Optionnel