Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après au bacin di cièune

Cent ans après au bassin des cygnes
A hundred years after at the swan basin

92687268.jpg1612064814.jpg

Commentaires

  • margelle en plus et baraque (que moi je ne déteste pas, trouvant qu'elle est assez neutre pour s'effacer, j'aurai peux goûté un pastiche, pardon) mais surtout taille formidable de l'arbre

  • Personnellement je la trouve hideuse, en photo c'est moins flagrant. Autant il est agréable d'être en terrasse, autant ce bâtiment, cadeau de l'an 2000, année de la "Beauté" à Avignon, est une hérésie. Ce qui choque surtout, ce n'est pas tant son style, ou manque de style, que le fait qu'il empiète sur le bassin.

  • Ce débord a fait couler beaucoup d'encre à l'époque, pas autant toutefois que le déménagement de la "Vénus" de la place Carnot au Rocher. Il coupe la pièce d'eau et la perspective, il casse le mouvement d'ensemble de la gracile sculpture de Charpentier. Il se fout aussi de la gueule des avignonais pour qui ce coin de jardin public méritait un peu de respect et de mémoire. Tout cela au profit d'une affaire de gros sous (il y eut aussi je crois le problème de la concession) et de rentabilité: faire payer le droit d'avoir les pieds sur la mare aux canards (hélas, les cygnes de mon enfance !) au mépris de l'harmonie générale des lieux que l'on pouvait avoir gratuitement. Il fallait construire (et pourquoi pas en contemporain, je n'ai rien contre) mais en retrait et avec ménagement. Très "apartheid" la photo: d'un côté les bourges sous leur parasols, de l'autre, derrière la grille qui court, le menu peuple avec mioches et landaus.

  • oui, à vrai dire Fardoise a raison, et je réagissais à la photo - parce qu'en vrai elle est moche et puis en lisant Lou Ravi, je comprends mon petit recul déçu en arrivant en 2001 ou 2002 parce que ça avait perdu du charme dont je me souvenais : c'est son emprise sur le bassin - mes souvenirs n'étaient pas assez précis. Ceci dit je maintiens l'arbre est très beau

  • Bonjour Bichel !
    Je suis un peu en accord avec le premier com.
    La terrasse en surplomb n'est pas géniale.
    Le muret en pierre est un peu haut à mon goût.
    J'aime bien la vieille carte postale.
    Les comparaison entre l'ancien et l'actuel est souvent decevante.
    Je trouve qu'avant cela avait beaucoup plus de charme.
    Je sais il faut vivre avec sont temps mais pour certaines choses, je suis restée vieux jeu.

  • Le rocher style "rocaille" a été dégraissé; notez-le. Ce n'est pas plus mal.
    Malheureusement les pierres ont été utilisées dans ce muret hideux. Pour empêcher les enfants de tomber à l'eau?
    Quand à l'édicule, pourquoi ne pas l'avoir mis dans les terres, sous les arbres. L'architecte avait-il quelque vue sur la Vénus aux hirondelles?

  • Il faut se méfier : les objets comme les lieux prennent en vieillissant un charme que l'on dit suranné et auquel les gens sont souvent assez sensibles.

    Les lieux comme certains objets d'aujourd'hui sont aussi destinés à alimenter les nostalgies de demain !

    Glaude, ce n'est pas du tout une question d'être vieux jeu à mon avis.

  • Les deux grands résineux du fond et celui qui apparaît devant l'édicule (l'édifice ridicule !)
    sont des ombrages supplémentaires non négligeables.

  • Ah! La Vénus du bassin, ses hanches pleines, ses nichons haut, l'esquisse de l'entrée du paradis, le déhanché provoquant...

    Combien de collégiens boutonneux (dont moi!) qui s'échappaient du Collège Moderne (qui était alors à l'actuel musée Campana) ont pratiqué leurs premiers autocoïtpalmaires en pensant à la belle...

  • oui, à vrai dire Fardoise a raison, et je réagissais à la photo - parce qu'en vrai elle est moche et puis en lisant Lou Ravi, je comprends mon petit recul déçu en arrivant en 2001 ou 2002 parce que ça avait perdu du charme dont je me souvenais : c'est son emprise sur le bassin - mes souvenirs n'étaient pas assez précis. Ceci dit je maintiens l'arbre est très beau

Écrire un commentaire

Optionnel