Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au Pôle Nord

2610614906.jpg 2403666254.jpg
4157021171.jpg 185534388.jpg

Commentaires

  • n'ai pas connu le pôle nord... (mais sur l'autre rue, un encadreur) - que cachait cette enseigne ?

  • Et puis par la suite "Joué Club" ....

  • Plus qu'une chapelle, c'était l'une des 7 églises paroissiales d'Avignon. St Géniès fut supprimée à la Révolution. Par la suite Bourse de commerce. C'est à cette occasion que l'architecte Reboul refit au XIXème la façade qui nous occupe aujourd'hui, la vraie façade de l'église étant côté sud, sur la rue Bonneterie.

    Au passage, on peut saluer l'idée du théâtre qui occupe ce côté sud, d'avoir recréé une partie basse sur la rue Bonneterie "dans le style" du reste du bâtiment - et bien plus sobre que le pastiche de Reboul de l'autre côté Dommage que les matériaux en soient éphémères - comme le théâtre, au demeurant...

  • Dans le récent article sur le magasin de meubles "À la cité papale" :
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2022/05/25/setant-an-apres-54-carriero-de-la-bounetarie-6383752.html
    à la fin de mon premier commentaire, je posais la question ci-dessous, à laquelle je n'avais jusque là pas trouvé de réponse précise :
    "si quelqu'un(e) se souvient de l'emplacement du magasin de fourrure "Au Pôle Nord" cela m'éviterait de continuer à me creuser la tête !"

    Ce à quoi Martine m'a gentiment répondu en m'indiquant, entre autres précisions :
    "le magasin "au Pôle Nord" était à l'angle du cours Jean Jaurès et du boulevard Raspail, là où se trouve actuellement la boutique de souvenirs Lieutaud."

    Il s'en ai suivi quelques échanges notables concernant ce magasin, au sujet desquels il pourrait être utile d'ajouter le tag "fourreur" au billet du 54 rue Bonneterie (afin de les retrouver dans un futur plus ou moins éloigné).

    Avec la photo d'aujourd'hui il est clair qu'à une certaine époque ce magasin a déménagé du Vieux Sextier pour aller s'installer dans un lieu passager plus en rapport avec sa clientèle : les dames qui ont les moyens de s'acheter un manteaux de fourrure étant rarissimes parmi celles qui vont faire leur marché aux halles, je suppose.

    Or, je suis déçue de ne pas avoir trouvé une seule photo de la devanture du second "Pôle Nord" (cours Jean Jaurès) dont le souvenir est resté assez net dans ma mémoire.

  • J'ai surtout rajouté "fourreur" et "fourrures" dans la publication du 11 mars 2013.
    J'ai mis un "fourreur" également dans la publication du 26 mai 2022, bien que les tags ne devraient concerner que le sujet de la publication. En effet, taguer tous les sujets des commentaires c'est trop pour moi ! :D

  • J'étais justement en train de me faire la remarque suivante :

    Un théâtre à cet endroit, voila qui convient mieux à la façade de ce bâtiment, je trouve. Mais, si j'ai bien compris, Alain Breton évoque une prochaine disparition. Pourtant rien ne semble le présager :
    https://www.theatredesgemeaux.com/

    ...si ce n'est une faute d'accent sur le "é" de Gémeaux (à corriger au stylo rouge ;-))

  • Ah mais tu dois parler des capitales.
    En effet, depuis l'invention de la machine à écrire, les lettres capitales ont été dispensées de leurs accents.
    Ce n'est donc pas (encore ?) une faute sur une majuscule.

  • Si ! pour moi c'est une faute : quand on place les accents sur THÉÂTRE on doit harmoniser en mettant l'accent sur GÉMEAUX, non ?..

  • Ah oui, t'as raison. Je ne les avais pas vus, petits sur le logo de leur site.

  • En associant les mots théâtre et éphémère, je ne faisait aucun pronostic sur la longévité de celui-ci... mais simplement référence au fait que le théâtre, comme tous les arts vivants, est par essence même un art de l'éphémère, de l'instantanéité fuyante... par opposition à d'autres arts, comme ar... chitecture, qui sont des arts de la pérennité.

  • Dans un autre ordre d'idée, la manie d'accentuer les majuscules - comme celle de balancer des majuscules à tous les mots à l'intérieur d'une phrase - est assez récente.

    La preuve, l'enseigne du Pôle Nord n'en avait pas sur le O...

    Toutes modes venues du monde anglo-saxon (comme celle d'appeler "capitales" les majuscules...) . Sans vouloir me répéter, l'impérialisme ne se résume pas aux chars et aux missiles.

  • Alain !
    Si un groupe humain se trouve un jour nu dans la nature, il pourra encore faire du théâtre.
    L'éphémérité du théâtre est immortelle !
    Quant à la typographie, la majuscule est une lettre capitale initiale et je connais pas mal de documents XVIIIe dont les capitales, qu'elles soient majuscules ou pas, sont accentuées.

  • Certes, on peut toujours faire du théâtre quand on n'a plus que les yeux pour pleurer...

    Mais si ton groupe de naturistes ne sort pas de cela, il n'aura rien à transmettre à sa progéniture et ses successeurs, sinon d'autres yeux pour continuer à pleurer. Par contre s'ils cherchent à empiler quelques cailloux, à tailler des morceaux de bois ou de pierre, à dessiner une main ou des animaux sur une paroi rocheuse abritée... ils auront quelque chose à léguer à leurs enfants, et ce quelque chose aura du sens.

    Lascaux et tout ce qui en ressort ne disent pas autre chose.

  • Et recommencer l'histoire de la civilisation ? C'est de la folie...

Écrire un commentaire

Optionnel