Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PUB

3682955205.jpg

Honoré Vernet, 4 bis rue Grivolas,
Cire d'abeilles, boulevard St-Roch,
années 1920.

Commentaires

  • belle idée... mais suis paresseuse, et comme je ne suis pas la seule je pense que, dommage, !a risque de ne pas renaitre

  • d'autant plus qu'il y a de moins en moins d'abeilles :-(

  • Effectivement l'encaustique à la cire d'abeille nécessite des bras musclés pour faire briller, mais surtout ça ne sert plus à rien sur les meubles IKEA qu'achètent les jeunes générations.

  • Ne dites pas : devant l'actualité internationale, cette spécialiste de l'ex-URSS s'étonne, dites : Hélène Carrère d'Encausse tique.

    Oui, je sais, je sors...

  • Honoré Vernet était-il un ancêtre des Etablissements Vernet, rue Velouterie, qui fabriquaient de la cire d'abeille JIVE (Jacques Vernet) dans les années 50-60.

  • Comme je l'ai indiqué sous l'image, Honoré Vernet, habitait 4 bis rue Grivolas et fabriquait ses flocons de cire d'abeille boulevard St-Roch, dans les années 1920.
    Il y a de fortes chances que l'on soit en présence d'une entreprise reprise par le fils. Ou le cousin.

Écrire un commentaire

Optionnel