Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Li bugadiero

Les lavandières
The washerwomen
Die Waschfrauen

1354789948.jpg

Benoît BÉNONI-AURAN (1859-1944) Les lavandières 1881

À l'Hôtel des Ventes Victor Hugo à 21000 Dijon
le 9 avril à 14h et sur Interenchères

Commentaires

  • Le tableau aux couleurs Corot, oui.
    Le peintre coloré royauté-action française, non !

  • Belle composition ! Le linge lavé dans l'eau du Rhône (presque propre à cette époque) et étendu sur la berge...

    Le bout de rempart à gauche semble bien être la tour Langlade, ce qui signifie que le peintre s'est positionné un peu en aval du pont St Bénézet... mais dans ce cas où est passé le pont suspendu ? Gommé par la licence artistique ?

  • Alain, si tu regardes de près l'image haute résolution mise en lien, tu verras dépasser au fond du paysage ce que je pense être deux portiques du pont suspendu.

  • Faut vraiment de l'imagination ! D'autant que lesdits piliers possédaient une certaine hauteur...

    Il est vrai que le point de vue de l'artiste est réellement très bas (et clairement aux basses eaux), mais je demeure assez peu convaincu...

  • Quant à moi, je m'interroge sur la large ouverture du rempart, à droite de la tour Langlade...

    Et sur le fait que cette tour ronde soit crénelée.. l'était-elle réellement en 1881 ?...

  • Les corbeaux des mâchicoulis de la tour Langlade avaient été arasés par Jean-Baptiste II Péru en 1780, et les merlons reconstruits à cette occasion à l'aplomb de la paroi de la tour.

    La trace de l'arasement des corbeaux, fait sans démontage, est extrêmement visible.

  • Ce qui m'étonne le plus, c'est que personne ne se soit étonné de cette mention "Musée d'Avignon"... Et le site d'enchères se garde bien de montrer le verso du carton....

Écrire un commentaire

Optionnel