Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ivèr 1956

Hiver 1956
Winter 1956
Winter 1956


Rémi Cantin, transfert de film 8 mm, restauré avec stabilisation et nettoyage numérique des images.

Lien permanent 10 commentaires

Commentaires

  • plus jamais ça (ou au moins pendant les prochaines années)
    mais sont bien mignons

  • n'iavié oun brave pegas de nèou (orthographe fonétic ;-))

  • Merci pour le partage, cela fait plaisir de retrouver Avignon, d'il y a quelques années ...
    Le "petit jardin" tel qu'il fut, le Rhône un peu épaissi avec les travaux en cours.
    Et la place du Palais où l'on pouvait stationner ...
    Je n'ai pas réussi à reconnaître ce qu'il y avait sur le terre-plein vers le pont d'Avignon (Des barrières en bois, pour des travaux ??)
    Et les enfants qui agrémentent le film par leur plaisir à découvrir Avignon enneigé.
    Un beau cadeau de Noël 2021, sur 1956 ... cela ne fait "que" 65 ans ! aie
    Meilleurs voeux 2021 à toutes et à tous et à Maître BENOIT !

  • Il devait y avoir des travaux importants sur l'esplanade du pont St-Bénezet.
    Et peut-être la création de la grande pelouse ?
    Joyeux Noël Alain !

  • Superbe document ! Vraiment saisissant, et qui tombe à pic juste après que nous ayons évoqué avec mes enfants les souvenirs de cet hiver 1956...

    Les grands travaux du Rhône sont bien entendu ceux du pont Daladier : fondations de la culée avignonnaise, de la pile sur berge et de la grande pile au milieu du fleuve. On doit avoir sur ce blog même des photos qui représentent le pont suspendu encore en place, mais avec côté amont le remplaçant, dans un état de réalisation bien avancé.

    Et l'immobilité de la berge villeneuvoise nous rappelle qu'en 1956, "bras mort" et bras vif du Rhône étaient inversés par rapport à maintenant.

    Pour le reste, les scènes sont bien identifiées par l'opérateur. Mais très surprenantes ! C'est vrai que le Jardin des plantes ne peut pratiquement être reconnu que par ceux qui l'ont fréquenté dans cet état, tellement le site a changé depuis !

    Et la Vénus aux hirondelles a l'air de sortir de chez Picard. Sans parler du piéton qui traverse la place de l'Horloge avec ses skis sous les bras (skis d'une longueur démesurée comme le voulait la technique de l'époque).

    Quelqu'un de l'honorable assistance connait-il les dates exactes de ce petit épisode glaciaire ?

  • Dans ma contrée reculée rive droite du Rhône (centre du Gard) j'ai toujours entendu dire que le mois de janvier 56 avait été quasi printanier et que le 2 février il était tombé de la neige (un brave pégas) qui grâce (ou à cause) du froid polaire qui lui avait succédé avait tenu tout le mois !
    Je suppose que ce n'était guère différent par chez vous, une cinquantaine de km plus à l'est !

  • Eh non, Michel, il y a un autre cliché sur ce blog :
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2019/12/24/tres-pont-6200579.html#article-comments

    Ce qui a du t'induire en erreur est que tu n'as pas intitulé ton message "deux ponts" (comme le Breguet de Fernand Pouillon) , mais "Trois ponts", ce qui, au demeurant, est parfaitement exact vu l'angle de cadrage de la photo !

    Rappelons au passage que si le chantier a duré si longtemps (été 1955 - printemps 1961), c'est que l'entreprise soumissionnaire avait déposé son bilan au cours des travaux ! (Ranjeard et fils auquel succéda la Sté des Grands travaux de Marseille).

  • Bravo Alain, tu as l'air de connaître mieux ce blog que moi.
    Je vais finir par te laisser les clés du bazar !
    :D)

  • Vue aérienne IGN de début 1956 :

    https://imagizer.imageshack.com/img922/6061/tykpMr.jpg

    où l'on voit assez clairement toutes les dispositions du chantier du pont Daladler telles que nous les montre la séquence 8mm : la grande palissade au Nord, les travaux sur la berge et surtout ceux au milieu du lit du fleuve, avec une immense tour d'échafaudages montés sur une barge (pour foncer des pieux ?) .

    Le cliché IGN est daté du 6 janvier 1956... ce qui confirme bien que le micro-épisode glaciaire se situe après.
    Je viens d'ailleurs de me rendre compte qu'il y a un article wikipédia sur le sujet :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vague_de_froid_de_l%27hiver_1956_en_Europe_et_au_Maghreb#En_France_du_sud-est

    Sur ce, joyeux Noël à toutes et tous !

Écrire un commentaire

Optionnel