Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Souvenènço d'Amblard

Souvenirs d'Amblard
Amblard memories

3862998970.jpg
Photo Émile Marfoure, années 1970. AMA 108Fi651.

485743464.jpg
Photo Jean-Pierre Campomar, 1991. AMA 125Fi946.

391894604.jpg
Photo Jean-Pierre Campomar, 1994. AMA 125Fi1741.

Depuis 1930 au 14 rue du Portail-Matheron, la librairie Amblard ferma définitivement ses portes le 31 mars 2010.

Commentaires

  • j'y ai acheté un petit cartable de plastique noir avec inclusion de minuscules fleurs (qui sont parties) le jour de la fermeture pour y garder des pastels très loupés (sourire)
    et j'y repense de temps en temps en achetant du riz et du lait pour Rosmerta

  • Pas dans mon quartier. Et pas de mon époque non plus pour ce qui est de la photo de 1994.
    Néanmoins, des preuves accablantes du déclin du nombre de librairies dignes de ce nom dans l'intra-muros.

  • Ah non, Tilia ! Je ne suis pas du tout d'accord avec toi, il y a en ville des libraires PLUS QUE dignes de ce nom : la Comédie humaine qui s'est installée depuis quelques temps rue du Vieux-Sextier (à l'emplacement des chaussures Marvel), ou la Mémoire du Monde (rue Carnot, pas loin de l'emplacement de feu Amblard), repris par la "petite" Marlie (je dis ça du haut de la petite trentaine d'années qui nous séparent) avec un courage du feu de Dieu, de l'efficacité et un grand sourire...
    Et puis il y a l'Eau vive pour la littérature jeunesse ou encore la Crognotte rieuse pour les BD. Et je ne parle que des magasins de "neuf", puisqu'il y a aussi les libraires-disquaires-bédéistes d'occasion.
    Donc re-non, nous ne sommes pas en plein désert culturel !

  • J'y ai aussi acheté des livres, lorsque j'étais en I.U.F.M (sigle barbare de l'époque pour désigner le lieu où on formait plus ou moins les instituteurs....) J'y pensais aussi lorsque j'y faisais des courses de nourritures "terrestres". Il y a bien longtemps que je n'y ai plus mis les pieds...

  • J'y avait acheté mon premier PC en 1965, un AMSTRAD sans disque dur fallait 3 disquettes pour le démarrer!
    Je l'ai toujours et fonctionne toujours.

  • Guima en 1965? vous etes sur ? Amstrad c'est dans les années 80 qu'ils ont fait fureur.

  • Ceci dit Amblard j'en garde un bon souvenir .je venais y fouiner de temps en temps.
    Et c'est la que j'achetais mes livres scolaires du lycée.

  • oui c'est en 1985 que j'ai fait cet achat faute de frappe

  • @Frédéric Viallon
    Quand je parle "du déclin du nombre de librairies dignes de ce nom dans l'intra-muros" je dis simplement qu'il y en a moins qu'avant. C'est-à-dire pour moi, dans les années 1960-1970.

    De mémoire, quelques disparitions qui m'ont marquées :
    Roumanille, rue St Agricol
    Blois, cours Jean-Jaurès
    Librairie Holstein 55 rue des Fourbisseurs (j'y ai travaillé, du temps de Mme Bienfait)
    Une autre, dont le nom m'échappe, rue Folco de Baroncelli
    Et j'en oublie sans doute.

    Je ne dis pas qu'il n'y a plus de librairies dignes de ce nom, je dis qu'il y en a moins...
    Mais je peux me tromper, si d'autres se sont ouvertes récemment, vu que je ne suis plus passée en Avignon depuis 2017.

Écrire un commentaire

Optionnel