Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Balanço despareigudo

Balance disparue
Vanished Balance

3912992972.jpg
Rue du Puits-de-la-Reille prise rue du Pont en 1964 à l'intersection des rues Ferruce (vers la gauche) et Grande-Fusterie (vers la droite). Au fond, la rue Balance.
Source photo Ministère de la Construction.

Commentaires

  • Les Solex, aussi, ont disparu. Et la pollution auditive et respiratoire des scooters actuels me les font bien regretter !

  • quoique Tilla le teuf teuf des Solex ce n'était pas mal non plus !

  • Le pet pet pet pet gentillet des Solex n'avait tout de même rien à voir avec la pétarade agressive et disharmonieuse des Harley qui envahissent nos rues....

  • En fait de ministère de la construction on y voit surtout des destructions.... ;-)

  • Merci pour ce lien. J'ai le souvenir de la destruction de ce quartier. Pendant le festival, nous montions à pied de St Ruf avec mes parents pour faire un tour en ville, et voir "les hippies" comme ils disaient ! Sur cette grande place vide, s'installaient des tentes et tentures improbables, d'où s'échappaient des odeurs d'encens, et on pouvait y trouver tous les objets en provenance de Katmandou et autres origines, modestes trésors témoins de voyages lointains. Ce marché s'est ensuite installé aux remparts, puis a évolué vers des stands commerciaux, et a fini par disparaitre. Adieu l'exotisme, place à un parking et une grande roue... D'autres étoiles dans les yeux...

  • Merci pour le témoignage, Martine.
    Avez-vous des photos de cette époque de votre côté ?

  • Pour les photos de l'époque, je demanderai à mon oncle Pierre dès que je ne pourrai le visiter car il a 95 ans. Il habite toujours rue Petite Fusterie, et tenait la pâtisserie Cotte rue de la République. Pour rebondir sur le sujet d'aujourd'hui, c'est lui qui avait fait installer sur la vitrine les vitraux avec le blason, encore visibles sur ce qui est aujourd'hui le festival des glaces.

  • Oh la la j'étais parmi les hippies que Martine visitait avec ses parents :-(

  • Wilfrid, cette déambulation était pour moi un moment magique, qui m'ouvrait les yeux sur un monde extraordinaire, grâce à vous, cela m'a donné l'envie de voyager, merci à vous !

Écrire un commentaire

Optionnel