Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lou Sant dóu pont

Le Saint du pont
The Saint of the bridge

729934774.jpg
Source : Michel Bourgue.

Saint-François en prière. Statue érigée en 1614 (source dossier St-B. expo Petit Palais 1984-85). Collection particulière. Par ailleurs Gagnière et Granier ont relevé ce dicton : « Quand Saint François boira Avignon s'engloutira. » Un zouave comme celui du pont de l'Alma en quelque sorte...
À ce que j'ai lu ce Saint-François faisait le pendant d'un Saint-Bénezet et d'une statue de Notre-Dame qui étaient de l'autre côté de l'arche. Servait de point d'attache. Basculé en contre-bas et définitivement emporté en 1792.

Robert Vettoretti

Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • j'espère qu'on a enlevé Saint François en douceur sans que ses lèvres touchent l'eau (quoique... nous ne serions pas là)

  • mais en fait nous devons pleurer une légende qui a croulé

  • En juin 1675, paiement à Jean Péru pour "la grande figure au naturel de St Bénézet qu'il a faicte, l'un des saints protecteurs de ceste dite ville, posée au devant de la porte du Mail jusqu'où le quai se doit continuer suivant la délibération du Conseil et de même qu'on a faict autrefois celles de Nostre Dame, de St Agricol et de St François".

    L'année précédente Péru avait réparé cette statue de Notre Dame, durement affectée par la crue de 1674. Mais elle resta à ce point dégradée qu'en 1676, on se décida à confier la sculpture d'une statue neuve au même Jean Péru. On apprend au passage que cette dernière statue fut placée au devant de la porte St Bénézet... mention curieuse, qui désigne peut-être la porte du Rhône (la porte du Mail étant bien entendu la porte de l'Oulle).

    Mais la première arche du pont était réputée encadrée des statues de St François, objet du post de ce jour, et de St Agricol - cette dernière placée en 1629 et dûe à Jean-André Borde. Il est donc possible que cette mention désigne la porte de l'Oulle, et que la nouvelle statue de Notre-Dame ait été déplacée à l'occasion de sa reconstruction, substituée à celle de St Bénézet qui aurait été transférée à l'intérieur des remparts, sur la place de l'Oulle. En effet, les quais du Rhone furent considérablement étendus de 1674 à 1676 en direction de l'aval.

    Ceci étant, comme le soulève Tila, il peut sembler curieux que St François ait été retenu, car il n'est pas l'un des "saints tutélaires" d'Avignon. Pour compléter la série, il aurait été de bon aloi de placer une statue de St Ruf ou de St Magne... ou encore de St Vérédème, de St Pierre de Luxembourg ou de Ste Marthe.

    Mais on peut se demander s'il y avait réellement une série "à compléter". La statue de St François - la seule sur laquelle nous n'ayons pratiquement aucune donnée historique - était peut-être bien plus ancienne, remontant à une époque où le culte des Saints Tutélaires n'avait pas encore été remis en vedette - la fameuse gravure de Mathias Greuter qui les représente ne date que de 1603, époque du grand renouveau spirituel que connut notre ville dans le sillage de la Réforme tridentine...

  • Merci Alain pour ces informations éclairantes. Je vous suis tout-à-fait sur l'idée qu'il n'y avait pas forcément une série à compléter et que la statue de St François pouvait fort bien être plus ancienne que les deux autres.
    Après y avoir réfléchi, je me demande si le choix de ce saint ne serait pas lié au fait que, d'une part les Cordeliers avaient pris une certaine importance (pour ne pas dire une importance certaine) dans la ville et , d'autre part, qu'ils avaient peut-être participé à la reconstruction du pont après les dégâts causé lors du siège d’Avignon en 1226, l'année même où ils sont se sont établis à Avignon.
    L'hypothèse d'une reconnaissance (plus ou moins tardive) pour récompenser les Cordeliers d'avoir mis la main à la pâte, en aidant à reconstituer le pont St Bénezet dans son intégrité, a l'avantage d'expliquer le fait que ce soit une statue du fondateur de leur ordre qui soit érigée à côté du pont.
    D'autant plus que St François d'Assise avait pris pour règle de gagner son pain par le travail manuel ou l'aumône.

Écrire un commentaire

Optionnel