Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eisatamen cènt-e-nòu-n-an avans carriero dóu Pourtau-Magnanen

Exactement cent-neuf ans avant rue du Portail-Magnanen
Exactly one hundred and nine years before Portail-Magnanen street

3213588867.jpg
AMA 20Fi794.
2455123820.jpg

Sur une proposition de Tilia.

Lien permanent 14 commentaires

Commentaires

  • là les trottoirs se sont élargis (et l'eau -- pourvu que ça dure -- reste dans son lit)

  • Ça me fait penser qu'avec les nouvelles rue sans trottoirs, les écoulements ont intérêt à ne pas se boucher !
    On a connu il n'y a pas si longtemps que ça des pluies torrentielles assez efficaces pour inonder les rues...

  • Sauf trois enfants (à gauche) tournés vers la charrette qui s'avance, tout le monde regarde le photographe !
    Une mise en scène préparée à l'avance pour la photo, ou bien les gens attendaient-ils autre chose ?

  • Ce phénomène est récurrent. À cette époque, la photographie n'est pas donnée à tout le monde, le photographe installe un matériel relativement conséquent, ça intéresse, des gens s'attroupent. Tout cela me paraît spontané et sans préméditation. Cela n'empêchera pas éventuellement le photographe de s'adresser aux gens à la cantonade afin de donner son avis !

  • C'est sûr, les charrettes circulaient, elles !
    Il y a ici aussi :
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2017/10/30/carriero-carretiero-i-a-eisatamen-cent-e-vint-un-an.html
    Et puis là aussi :
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2014/01/19/atmousfero-1910-carriero-sant-micheu.html
    Et encore (mince ! celle-là ?) :
    http://avignon.hautetfort.com/archive/2012/04/30/atmousfero-1900-lis-inoundacioun.html
    Etc.
    La charrette, jamais ça s'arrête ! En fait, le photographe, il devait peut-être juste attendre un petit peu qu'une charrette passe. Et encore.

  • Quelqu’un a ajouté une mention « portail Magnanen ».
    Comme quoi...
    ;-)

  • Je me demande d'ailleurs si cette calligraphie sera éditée telle quelle en carte postale ou s'il s'agit d'une maquette préparatoire du photographe destinée à l'imprimeur.

  • Que de souvenirs… J'ai habité au 1 bis rue Portail Magnanem et en 1955, je crois, grosse inondation avec des passerelles le long d'une grande partie de la rue.
    Un jour les pompier en barque m'ont même accompagné avec d'autres enfants, au petit lycée Mistral.

  • On apprend dans ce document que la rue du Limas tire son nom du limon qui s'y déposait dans les temps anciens.
    "Des limons au Limas - Dans l’antiquité, le Rhône coulait jusque dans cette rue ! Dans cette partie d’Avignon, les berges suivaient l’actuelle rue Grande Fusterie et le nord de la rue Joseph Vernet."
    Incroyable !

    Ce qui me fait souvenir que l'impasse de l'Oratoire (où j'habitais, devenue passage de nos jours) s'appelait dans le temps impasse Lise :
    https://www.cnrtl.fr/definition/lise
    Comme quoi l'usage du mot "lise" pour désigner le dépôt limoneux après une inondation n'était pas limité à l'Ouest de la France.

Écrire un commentaire

Optionnel