Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Li móutoun noun vendran plus

Les moutons ne viendront plus
Sheep will not come anymore

4060630972.jpg
4092676477.jpg

Photo du haut : source Oiri Ben.

Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • que feraient-ils dans cette ville maintenant ? er s'en iraient-ils au long des autoroutes et des échangeurs

  • Aussi surprenante qu'elle soit, la photo ancienne a un petit côté satirique.
    Les mauvais esprits ne manqueront pas d'y voir une critique de l'École publique...

  • Je m'en souviens, ils arrivaient par la route de Tarascon , et souvent aussi ils faisaient étape dans le champ de l'abbaye là ou maintenant il y a le boulodrome. Probable qu'ils allaient s'y rendre.

  • Transhumance? Abattoirs? Où donc allaient-ils? Venaient-ils de la Crau?
    Je note que le mixte a disparu du fronton de l'école, peut-être était-il là pour marquer la différence avec l'école des sœurs de l'autre côté de la rue.

  • Pour le "mixte", je pense plutôt qu'à une certaine époque la mixité était une nouveauté qu'il fallait marquer (combien de nos villages possédent encore une mairie "Troisième Réplublique" encadrée de l'école de garçons d'un côté, et de l'école de filles de l'autre ?) .

    De nos jours la mixité semble naturelle et n'a plus besoin de se marquer... Par contre, quid de la parité ? Y a t-il exactement le même nombre d'éleves filles que garçons ? C'est une grave problème auquel l'education Nationale devrait réflêchir.......

    Dans un tout autre ordre d'idée, je comprends que les moutons ne reviennent plus : déjà, à l'époque, il n'y avait quasiment rien à brouter sur le parvis de l'école !

  • Le berger de courtine, dont moi aussi j'ai oublié le nom, habitait La Montagnette la première HLM construite sur les terres de Bissière. Nous lui achetions souvent un agneau que nous partagions avec mes parents. Les moutons de l'estive viennent de la Crau

Écrire un commentaire

Optionnel