Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lou kiloumètre zèro

Le kilomètre zéro
The kilometer zero

1370250020.jpg

Lien permanent 14 commentaires

Commentaires

  • Va falloir faire des départs de jacquets, (sponsorisé?), régulièrement depuis l'OT, ça ferait un peu comme les transhumances qui badauds et familles le temps que le troupeau passe dans le village, et après zou dans les camions, et c'est bien normal.

  • Vers le milieu de la page mise en lien ci-dessus, il y a un article du 5 janvier 2017 ayant pour titre "Mise en place de la province du Comtat Venaissin" dans lequel on peut lire :

    "En projet-phare, le « réveil » ou la création d’une variante, la « Via AVENIO » : elle relierait le GR 653D « Via DOMITIA » (en provenance du Montgenèvre), de Cavaillon en passant par Caumont-sur-Durance pour venir en Avignon, rejoindre ensuite le GR 42 à Villeneuve-Lès-Avignon vers Aramon et Beaucaire pour rallier enfin Saint-Gilles-du-Gard par les bords du canal du Rhône à Sète et retrouver la « Via TOLOSANA » sur le GR 653. "

  • Toujours dans la même page, sous le titre "Un ambitieux et beau projet pour le Comtat Venaissin : la Via Avenio"
    un article (daté 15 novembre 2017) explique en détail le pourquoi et le comment de la création de ce chemin.

  • ah bon ? oui au fond c'est assez logique
    et notre monde detruisant tout adore recréer un passé

  • Je croyais que le point de rencontre des pèlerins était la tour Saint Jean ancienne commanderie des Hospitaliers

  • Mais il parait que tous les chemins mènent à Rome, Michel !
    Entre les tomates (Roma) et les coquilles St Jacques (de Compostelle ou d'ailleurs) j'ai fait mon choix : mais j'irai pas à pied c'est sûr ;-DDDD
    Finalement les tellines du Grau du Roi c'est pas mal aussi... ;-)

  • Un ami vient de me proposer une place en ULM Nîmes-Compostelle !
    Ils partent à trois ULM pour passer les Pyrénées...
    J'ai décliné. o.O

  • Vous avez bien fait Michel, rien ne vaut le plancher des vaches !

  • J'ai fait une fois une balade en ULM au-dessus du Vaucluse ; je ne me sens pas pour les Pyrénées ! Bien que j'imagine que leurs ULM ont dû évoluer par rapport à celui que j'ai pratiqué... il y a longtemps.

  • J'ai vu à Pujaut un ULM qui n'avait rien à envier à un avion, mais quand même passer les Pyrénées sur ces coucous faut être passionnés, Est-ce accepté pour un pèlerinage? La prise de risque remplaçant la fatigue?

Écrire un commentaire

Optionnel