Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lou batèu-piscino (2)

Le bateau-piscine (2)
The swimming-pool boat (2)

2724500095.jpg

Source photo Stéphane Marcovich. Colorisation moi-même.

Lien permanent 8 commentaires

Commentaires

  • Avignon avait le sien comme Paris - sont passés de mode...
    la douceur de ce coloriage !

  • merci Michel
    bien oui les elements sont portatifs
    je tembrassse

  • C'était le quart d'heure des hommes apparemment !!!!
    Quelle époque ?

  • À quoi servent les grands poteaux de bois espacés de chaque côté le long du bassin ?...
    Serait-ce pour ancrer le bateau dans le lit du fleuve ?

    Sur la photo, on dirait que l'un de ces poteaux sert de hune à un aspirant gabier :-)

  • Je copie-colle le commentaire intéressant de Lou Ravi sur la note http://avignon.hautetfort.com/archive/2015/08/09/lou-bateu-piscino.html :

    « On disait aussi le Bateau des Bains. On remarquera sur les pieux qui entourent la "piscine" le système de montée et descente de la cage métallique qui retenait les baigneurs et les très rares baigneuses. Le premier poteau masque le plongeoir qui était juste devant la buvette abritée du grand soleil par un toit, doté d’un de ces pignons festonnés, à la mode, que l’on retrouvait dans toutes les guinguettes. Ce que l’on voit à gauche c’étaient les cabines individuelles que l’on utilisait moyennant un supplément. Sinon c’était une cabine commune où l’on se dissimulait comme l’on pouvait. Le bas de la cage était en biais ce qui explique que les baigneurs que l’on voit ont pied alors que la profondeur était supérieure sous le plongeoir (3 m). Lors des crues le bateau n’était plus accessible mais celles-ci ne se produisaient guère à la bonne saison. La guerre de 14 vit mourir à petit feu l’activité du bateau des bains qui ne s’en remis pas. On lui préféra plus tard les "plages" de sable (de vase aussi !) ou de gravier des diverses rives de nos deux Rhône.
    A noter que les usagers venaient parfois simplement pour se laver au savon et qu’ils bénéficiaient en ce cas, et en sus, des eaux des bugadières installées en amont près du Pont. Bugadières qui elles-mêmes trempaient leur linge dans une eau dont une partie provenait de la Sorguette près de la porte Saint-Joseph…On savait pourquoi les anguilles y étaient grasses ! »
    Écrit par : Lou Ravi 10h42 - dimanche 09 août 2015

  • Les poteaux de la photo publiée en 2015 m'ont l'air différents :
    http://avignon.hautetfort.com/media/02/02/4102634223.jpg

    Sur la photo N&B, les poteaux sont regroupés par trois (du moins du côté gauche de la photo)
    tandis que sur la photo colorisée de ce jour, cela n'a pas l'air d'être le cas...

    Les deux clichés auraient-ils plusieurs années d'écart ?

  • Je pense que les deux photos font peut-être partie de la même série.
    Ce doit être l'angle de prise de vue qui donne cette impression.

Écrire un commentaire

Optionnel