Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un 15 d'abriéu à La Goulue

Un 15 avril à La Goulue
A 15 April in La Goulue

110479349.jpg
▲ Source Gregory Sanjullian.

3001773779.jpg 1256748606.jpg

La scène se déroule dans le centre-ville d'Avignon, au numéro 13 de la rue Théodore-Aubanel, à l'enseigne de La Goulue, restaurant-crêperie de mauvaise réputation. Il est environ 23h ce 14 avril 1975. Trois clients, sans aucune caractéristique suspecte et le visage totalement découvert, mangent, boivent et jouent, engageant même une partie de cartes avec Michel Leduc, le "gérant" de l'établissement.
Vers 2h du matin, les trois individus dégainent leurs armes automatiques de calibre 6.75 et 9mm, et tuent cinq personnes : Michel Leduc, Nicole Bordet, sa compagne et trois clients, Jozef Cekada, plombier d'origine yougoslave, André Legrand, condamné à de légères peines pour vol et Jacques Nieremberger, ancien légionnaire à Aubagne.
Les tireurs épargnent cinq témoins : Pascale, jeune serveuse de l'établissement, qui donnera l'alerte au poste de garde de la Préfecture, situé non loin du restaurant, et trois clients militaires, Christian, Jean-Claude et Bernard, accompagnés d'une jeune fille de quinze ans, qui se cachent dans les sous-sols de l'établissement.
Le lendemain, les policiers découvrent la tentative de suicide d'Yvonne Valin, ancienne serveuse de La Goulue. Elle s'est ouvert les veines à son domicile.
En réalité, les témoins se comptent au nombre de sept et non pas cinq. Doivent être rajoutées à la liste France et Ginou, deux serveuses qui étaient chargées de laver la vaisselle le soir du crime, en sous-sol, où se trouvent les cuisines...

▲Photos et texte extraits de "Approche médiatique d'un fait divers non résolu : l'affaire de La Goulue (Avignon, 1975)" Mémoire de Master 1 présenté par Victoria Laurent, sous la direction de Bruno Bertherat, année universitaire 2015 - 2016.

Lien permanent 14 commentaires

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel