Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cènt an après carriero Viala

Cent ans après rue Viala
Hundred years after Viala street

2602069362.jpg

4039499362.jpg

Commentaires

  • Le stand, de quoi.. (fringues ? bijoux ?..) installé sans gène sur la voie publique, en bordure de la rue de la République, axe principal pour les touristes, n'est pas du meilleur effet.

    Les kiosques de la Belle Époque avaient plus de charme

  • L’on marchait aussi bien dans la rue (mèfi le nouveau tram !) que sur les trottoirs occupés ici par deux gros kiosques. Dans le premier on vendait la presse locale et nationale, dans le second des en-cas, gâteaux, friandises et petits jouets. Après 14-18 ces petits points de vente furent parfois attribués à des veuves de guerre. Dans ses souvenirs J-D Longuet relève que le kiosque placé devant le marchand de chaussures Hulot ("A Cendrillon") était tenu par une grosse femme en bonnet breton (!). Les belles soirées d’été le préfet pouvait en dînant sur sa terrasse, au fond, voir la foule qui se pressait aux séances de cinéma organisées à la terrasse du Toulonnais. L’ancêtre du Régina servait aussi de bureau à divers commissionnaires et correspondants.

  • Déjà les arbres sont restés mais dommage pour les kiosques.

    @ Lou Ravi
    J'ai trouvé très bien de faire d'une colonne Morris des sanisettes. Mon Chéri n'était pas très rassuré, il avait à moitié peur de ne plus pouvoir ressortir.
    Mais comme pour les autres, tout est automatique.

  • on y a connu la banque populaire, l'EDF il y a quelques années, Eddy Anto le coiffeur de la haute est toujours là sous le nom de T. Cardin

Écrire un commentaire

Optionnel