Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fau abiha la vilo

Faut habiller la ville
Must dress the city

702926030.jpg

Pica sus la foto Cliquer sur la photo Click on the photo.

Commentaires

  • pour les poteaux ça va, et là sur ta photo encore plus
    pour les troncs des platanes, j'ai peur que ça leur gratte la peau

  • aaaaaaaaaaaah MIchel. c'est une photo puissante.la realite nu et oppresif malgre comment c'est habille.haha

    je tembrasse
    merci.

  • du fait main et du sur mesure

    @ Lou Ravi
    Pour en revenir aux sanisettes, je n'ai pas dit que mon Chéri avait uriné CONTRE une colonne Morris mais dedans. C'est une sanisette propre et esthétique.

  • Des manchons pour tenir au chaud les petons des diapasons...

    @Claude, désolé je ne savais pas que l'on refaisait des colonnes Moriss-urinoir comme au siècle dernier. Il n'y en a pas à Avignon (du moins des Moriss) et celles que je connais à Paris sont de simple colonnes d'affichage. Béziers mieux équipée qu'Avignon ? Les nouvelles allées Paul Riquet dont on me parle beaucoup ont paraît-il renouvelé l'attractivité de la ville.

  • Des chaussettes dépareillées, ce n'est pas très heureux ;-)

    Je voudrais bien voir comment ces artistes s'y prennent pour placer ainsi leur œuvre sur le pylône. Je les imagine en train de coudre leur bande de tricot, après l'avoir enroulée autour du support...

  • Les poteaux sont moches et ce n'était effectivement pas la peine d'en rajouter avec ces "chaussettes" comme les nomme Tilia (ce n'est quand même pas Nathalie P. qui les a réalisées, elle est tout de même plus douée ?).
    Cette "déco" est-elle autorisée par la mairie ? Je pensais que le mobilier municipal, bien public, n'avait pas à être squatté au profit des "envies" d'art ou de pseudo-art de quelques uns...Problème aussi pour visiteurs et touristes qui aimeraient bien photographier les vieilles pierres sans se voir infliger, réussi ou non, le street-art tricoté de certains...
    Mais après tout ce ne sont peut-être que des oeuvres éphémères que leurs auteurs se sont engagés à enlever rapidement ?

  • J'ai vu plusieurs autres exemples de street-tricot dans Avignon ces derniers temps. manifestement il y a un gang qui sévit !
    Dans la rue des teinturiers ils (elles?) ont pris le cadre en bois qui sert de tuteur à un jeune arbre comme métier à tisser : l'oeuvre a donc été réalisée sur place et ça a pris un certain temps.Nul doute que les habitants du quartier ont vu l'oeuvre se créer.

Écrire un commentaire

Optionnel